Sud
  • De notre correspondante,Anne-Laure Salesne- Huyghues des Etages | Crée le 14.12.2018 à 05h45 | Mis à jour le 14.12.2018 à 10h35
    Imprimer
    Lors de sa visite à Lifou, la délégation de Sarraméa a visité la case du grand chef Zeoula. Photos ALSHDE et DR
    SUD. Une journée d’échange, organisée par les mairies de Sarraméa et de Lifou, a eu lieu samedi dernier dans la petite commune de la Grande Terre, avec des stands du marché, de la restauration et des sculptures, mais aussi une scène libre.

    La journée commune entre Sarraméa et Lifou, qui s’est déroulée samedi dernier dans la Chaîne, est le fruit de nombreuses rencontres. Tout a commencé à Lifou, entre le 4 et le 7 septembre, avec l’accueil d’une délégation de Sarraméa, constituée notamment de deux associations de marché de Sarraméa, l’association des femmes Paë Shärämea et du syndicat d’initiative de Sarraméa, lors de l’inauguration de la mairie de Lifou. Pour se faire, un accueil coutumier s’est fait au bureau du conseil d’aire Drehu, face aux grands chefs des trois districts de l’île. Les mamans de Sarraméa ont été également sollicitées afin d’exposer et vendre leurs plantes au marché organisé le jour de l’inauguration.

    Une scène libre

    Ce fut pour Sandrine, une membre de la délégation, « une très belle expérience, de belles rencontres, riches en échanges. Nous avons visité l’île et nous avons eu l’honneur de visiter la case du grand chef Zeoula ».

    Samedi dernier, plusieurs structures de la commune se sont regroupées afin d’offrir une journée mémorable à Sarraméa. Les associations du marché (syndicat d’initiative, l’association de Grand Couli « Mé Nieu », et celle de Petit Couli « Mé Eré ») ont tenu des stands de plantes. L’association Carrefour des chasseurs de Sarraméa, le comité paroissial, l’Association des jeunes et le Conseil des anciens ont géré la restauration sur le site.

    De leur côté, l’association des parents d’élèves de Sarraméa a géré l’accueil des officiels de Lifou et du Vanuatu. La délégation des Loyauté, qui devait arriver à 15 heures, était sur place à 18 h 45, à cause de mauvaises conditions météorologiques. Après un accueil coutumier sur site, les invités se sont rendus à Petit Couli pour rencontrer le grand chef Berger Kawa.

    D’autre part, une scène libre a été montée et a permis de découvrir des groupes de Canala, de Sarraméa et de la Foa comme O2K2 durant la journée.

    Une intervention du sociologue John Passa a permis d’aborder le thème de « l’insertion du jeune « illégitime » car sans père dans la tribu, dans le clan pour qu’il puisse se projeter, se créer son avenir ». A la tombée de la nuit, les concerts ont repris le devant de la scène. Le groupe vanuatais Metoside a clôturé la soirée.

  • MEDIAS ASSOCIÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS