Sud
  • Fabien Dubedout / lnc.provinces@lnc.nc | Crée le 01.06.2018 à 04h25 | Mis à jour le 01.06.2018 à 07h20
    Imprimer
    Thierry Cyprien Kawa, 59 ans, conduit la liste Sarraméa autrement. F.D.
    Thierry Cyprien Kawa, gérant d’entreprise, porte la liste « Sarraméa autrement », qui se veut apolitique. Son mouvement, porté par plusieurs coutumiers, souhaite apporter une nouvelle voix dans cette élection.

    Thierry Cyprien Kawa entre en politique avec humilité. « Pour la réélection du maire, j’ai discuté avec des jeunes et des vieux d’ici. Ils ont voulu qu’il y ait un peu de changement, donc on a fait une liste et ils m’ont demandé de la mener », résume ce gérant d’entreprise de terrassement à Koné, qui travaille à l’usine de Vavouto depuis 2004. « Moi, j’attendais plus 2020, parce que, depuis longtemps, les gens me demandent de mener une liste. »

    Si le candidat de 59 ans admet être adhérent au Palika, il prévient immédiatement que sa liste se veut apolitique et compte dans ses rangs plusieurs coutumiers. « Dans une mairie, on n’est pas là pour faire de la politique, on est là pour aider les gens », juge-t-il. « Je ne suis pas dans la politique. »

    Même s’il n’a jamais mené de liste à une élection locale, l’entrepreneur a bien conscience du chantier à venir. « Il ne reste même pas deux ans, donc avec ça, on ne pourra pas faire grand-chose, mais être dedans, c’est préparer 2020. »

    Dans un premier temps, la tête de liste se veut avant tout pragmatique.

    « Il faut continuer les travaux de l’ancienne mandature, les routes à faire, régler les problèmes de voiries, et l’eau aussi. Il nous faut voir les projets réalisables par rapport au temps qu’il nous reste, voir si c’est faisable. »

     

    Plus au contact

    « Ça ne va pas être facile, mais on va essayer de le faire », annonce simplement le candidat. « Il faut être clair avec les gens, leur dire pourquoi on ne peut pas faire ça par rapport à leur demande. »

    Thierry Cyprien Kawa entend porter une vision plus sociale de la fonction de premier magistrat. Pour lui, il faut « surtout être plus au contact de la population ». « Etre au contact avec les gens, c’est ce qui manque ici et c’est ce qu’ils veulent. Ils souhaitent que, quand le maire est là, il s’occupe d’eux. Moi, j’ai le contact facile, je vais chez les gens, je discute avec eux », ajoute-t-il.

    La liste Sarraméa autrement porte une attention particulière à la jeunesse. « Il faut aider un peu les jeunes. S’ils ont des projets, on doit faire des réunions avec eux, être à leur écoute. Il n’y a pas trop de jeunes délinquants ici. Il y en a quelques-uns, mais il faut juste les cadrer et s’occuper d’eux », ajoute la tête de liste, qui entend également mener des actions à l’attention des personnes âgées.

    Une action qui se fait à l’aune des traditions. « Ici, on fait la coutume, mais les gens oublient tout. Il n’y a plus de respect aujourd’hui, les jeunes ne respectent plus. Il faut discuter et informer. Des petits trucs de rien du tout peuvent faire mal après. »

    Prendre la tête de cette liste est également pour le candidat un hommage à Cyprien Kawa, qui a été grand chef et maire de la commune.

    Sarraméa autrement

     

    Kawa Thierry Cyprien, Dinague-Foinant Régine, Kawa Charles, Ouary Estelle, Chelehy Charles, Pime Christian, Fochi Elie, Hanou Caroline, Tholo Séréna, Holéro Ariel, Pime Marie-Louise, Dinague Raul, Nehiti Sabrina, Ouary Claude, Tholo Aline, Meyou Eugène.

     

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS