Sud
  • De notre correspondante, Anne-Laure Salesne-Huyghues des Etages | Crée le 29.08.2018 à 04h25 | Mis à jour le 29.08.2018 à 09h14
    Imprimer
    Des visites du Domaine Ida-Marc étaient proposées par Jean-Paul Belhomme coiffé de son chapeau, sur la droite. Photos ALSHDE
    SARRAMÉA. La 18e édition de la Fête du café n’a pas attiré le public espéré le week-end dernier. La faute à une météo incertaine probablement. Les produits, eux, étaient au rendez-vous et de qualité.

    Samedi et dimanche, de 8 heures à 15 h 30, la 18e édition de la Fête du café a eu lieu sur le site du Syndicat d’initiative de Sarraméa.

    Malheureusement peu de gens ont répondu à l’appel de ces deux journées. Il faut dire que la météo n’était guère engageante, notamment le dimanche matin.

    Durant ces deux jours animés par Patrick de « Puissance 2000 », les exposants du marché de Sarraméa mais aussi quelques familles venues de La Foa, ont proposé les produits que l'on trouve habituellement sur les stands dans ce genre de manifestation (plantes, fruits et légumes…) mais également de la restauration.

    Un atelier vannerie a également été organisé le samedi par l’Association des femmes de Boulouparis, qui répondait là pour la première fois à l’invitation. Cette association regroupe une dizaine de femmes de cette commune. Quatre d’entre elles ont pu faire le déplacement ce week-end pour animer l’atelier puis pour proposer leurs produits à la vente : couronnes, sacs, paniers… Dimanche après l’ouverture officielle de la Fête du café par Joseph Chelehy, le président du Syndicat d’Initiative de Sarraméa, à 8 heures, une dégustation de café a été offerte au public durant près d’une heure.

    Visites de caféries

    Par la suite, et après inscription, des visites guidées de la caférie Ida-Marc, à Farino, ont été proposées avec découverte du site, des machines de traitement, de la récolte à la torréfaction (torréfacteur, déparcheur…). Différents cafés (Farino Blue et Le Roy) du site mais également des grains de café enrobés de chocolat étaient proposés.

    La récolte du mois d’avril vient d’être effectuée et 2018 promet d'être un bon cru, selon le producteur Jean-Paul Belhomme, qui dédicaçait pour l'occasion son dernier ouvrage sur le café, Le Bourbon pointu de Nouvelle-Calédonie, histoire d'un café d'exception. Dimanche en fin de matinée le groupe Haka’ara Ori Rapa nui a mis l’ambiance, jusqu'à midi, heure à laquelle un concours de dégustation culinaire de plats à base de café a eu lieu (tiramisu de Marianne, gâteau magique d’Ericka et panacotta de Stamina). Le jury, composé du maire, Alexandre Nemebreux, d’une exposante et de trois personnes du public, a plébiscité la panacotta pour son goût inégalable.

  • MEDIAS ASSOCIÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS