• | Crée le 18.06.2020 à 14h57 | Mis à jour le 18.06.2020 à 17h31
    Imprimer
    Photo DR

    La mairie de Nouméa a pris aujourd’hui, jeudi, un arrêté interdisant temporairement toute baignade et activités nautiques du complexe Port-Bélandre, à l'Anse-Vata, à la mise à l’eau de la côte-Blanche jusqu'à demain, vendredi. En cause : une opération maritime menée au large du récif Ricaudy, depuis ce matin, visant à « lever le doute » sur la présence ou non dans cette zone d’un squale de grande taille.

    Plusieurs témoignages abondent dans ce sens depuis la disparition du véliplanchiste le 10 juin. Deux requins-tigres ont ainsi été « prélevés » depuis ce matin. Leurs corps devraient ensuite être nécropsiés afin, notamment, de vérifier si l'un d'eux présentent des traces de fibres textiles ou autres.

    « Depuis la disparition de ce véliplanchiste, nous avons reçu plusieurs signalements de la part de plaisanciers et de kite-surfeurs d'un squale de grande taille avec un comportement agressif et déviant. Notamment celui d'un pêcheur qui a été chargé par un requin-tigre vers le récif Ricaudy, explique Romain Paireau, le secrétaire général de la mairie de Nouméa. Il s'agit de diminuer le risque requin dans cette zone où les pratiques nautiques sont importantes. La ville et la province Sud ont estimé qu'il ne fallait pas attendre que se produise un deuxième accident. »

  • VOS RÉACTIONS