fbpx
    Nouvelle Calédonie
  • Yann Mainguet | Crée le 10.12.2020 à 13h30 | Mis à jour le 10.12.2020 à 17h32
    Imprimer

    Justin Gaïa, président du Sénat coutumier, Victor Tutugoro pour le FLNKS, Raphaël Mapou, du collectif \" Usine du Sud = usine pays \", ou encore André Forrest, président de l’USTKE, viennent de livrer leur position.

    Photo Yann Mainguet

    Opposés à l’entrée du groupe de négoce de matières premières Trafigura dans le capital du complexe métallurgique de Prony, l’Instance coutumière autochtone de négociation (Ican) et le FLNKS comptent inscrire l’actuelle mobilisation « dans la durée », selon Raphaël Mapou, porte-parole du collectif « Usine du Sud = usine pays ».

    Toutefois, « il y a un appel au calme, à la modération, tout en restant déterminés » a ajouté ce jeudi en matinée André Forrest, président de l’USTKE, devant les médias à la chefferie de la tribu de la Conception au Mont-Dore.

    Les militants de l’Ican et du FLNKS adressent à nouveau un message à l’État, impliqué financièrement dans le projet de reprise de l’usine du Sud, afin qu'« il ouvre une période de discussions, dans le but, qu’ensemble, tous les protagonistes, puissent trouver un métallurgiste, un repreneur qui a vraiment une expertise industrielle. Parce que nous estimons que Trafigura n’a pas cette expertise-là » a indiqué Victor Tutugoro, pour le Front.

    Tant que ce préalable ne sera pas satisfait, les représentants de la coalition indépendantiste ne participeront pas aux réunions du groupe dit Leprédour sur l’avenir du pays. La prochaine rencontre doit se dérouler ce jeudi soir.

    Plus d’informations dans notre édition de demain.

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS