fbpx
    Nouvelle Calédonie
  • Delphine Bossy | Crée le 20.01.2023 à 11h20 | Mis à jour le 20.01.2023 à 14h32
    Imprimer
    Le président du Sénat coutumier Hugues Vhemavhe est dans le viseur de certains sénateurs. Marion Thellier
    Sur fond de règlements de compte, des sénateurs frondeurs essaient de destituer l’actuel président, Hugues Vhemavhe.

    Au cours d’une assemblée plénière, qui s’est tenue mardi au Sénat coutumier, des sénateurs auraient déposé une délibération destinée à destituer l’actuel président Hugues Vhemavhe. Le sénateur de l’aire Iaai, Victor Gogny, serait proposé pour le remplacer.

    Vengeance ?

    Ce soulèvement serait à l’initiative de l’ancien secrétaire général du sénat coutumier de la Nouvelle-Calédonie, Ernest Hnacipan. La fin de la mise à disposition de ce dernier a été actée le 25 novembre 2022, pour cause de "rupture de confiance", selon une source proche du dossier. Son soulèvement serait une vengeance.

    Ce vendredi matin, l’actuel président du Sénat coutumier, Hugues Vhemavhe, a explicitement communiqué à l’ensemble des instances institutionnelles ainsi qu’à la presse de "ne pas prendre en compte l’ensemble des communications de M. Ernest Hnacipan, ayant pour objet le Sénat coutumier de la Nouvelle-Calédonie".

    Un projet de délibération pour la destitution de ce président Hugues Vhemavhe avait été évoqué en octobre dernier, après avoir été contrôlé au volant en état alcoolique malgré une suspension du permis.

    Plus d’informations à venir.

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS