fbpx
    Transports
  • P. Ch. | Crée le 30.11.2021 à 16h40 | Mis à jour le 01.12.2021 à 07h33
    Imprimer
    Chaque structure pèse entre 25 et 30 tonnes. Le futur pont de Lekine en comptera 28. Photo Thierry Perron
    Les structures métalliques du futur pont de Lékine, à Ouvéa, ont transité par le port autonome de Nouméa. La livraison de l’ouvrage est prévue pour la fin de l’année 2022.

    Ce mardi matin, sur le port autonome, les grues ont charrié la moitié des structures métalliques qui vont constituer le futur pont de Lékine.

    Ces éléments d’une trentaine de tonnes chacun ont été fabriqués en Alsace, à l’usine Eiffage Métal de Lauterbourg, avant d’être acheminés par voie fluviale sur le Rhin jusqu’à Anvers, puis de prendre le large pour une étape à Nouméa.

    Le dernier tronçon du trajet a débuté. Les structures métalliques vont être débarquées au wharf de Wadrilla puis acheminées par des poids lourds d’Unitrans.

    L’assemblage des caissons va débuter dès demain à Ouvéa. La structure métallique devrait être achevée fin mai 2022, pour une livraison complète de l’ouvrage d’art en fin d’année 2022.

    Toutes les informations à retrouver dans votre journal du mercredi 1er décembre.

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS