Îles
  • De notre correspondant,M. Granados | Crée le 23.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 23.04.2019 à 09h40
    Imprimer
    Les fidèles se sont retrouvés sous le grand préau réalisé par les habitants d’Hapetra. Photos M.G.
    LIFOU. La tribu d’Hapetra a accueilli toutes les paroisses catholiques et protestantes de Lifou pendant ce week-end pascal. Des délégations de Maré, d’Ouvéa et de la Grande Terre ont également fait le déplacement. Un peu plus de trois mille fidèles ont participé à cette Kovasio 2019, dont le thème était la « coexistence ».

    Les habitants d’Hapetra n’ont pas ménagé leurs efforts pour accueillir ce week-end le flux de population venu pour les cérémonies commémorant la résurrection de Jésus-Christ.

    Les fidèles se sont retrouvés sous le grand préau réalisé par les habitants d’Hapetra. Photos M.G.

     

    En amont de cette convention religieuse, un gros travail de préparation et d’organisation a été fait sur le terrain situé devant le temple. Des poteaux en bois ont été coupés dans la forêt pour construire le grand préau d’accueil « uma ne drai », d’une superficie d’environ 1 000 m2. Des feuilles de cocotier ont été disposées en guise de toiture, tandis que d’autres fraîchement tressées ont fait office de bardage. L’alimentation électrique et la mise en place d’un dispositif de sonorisation ont également été installées afin que tout le monde puisse entendre les chants, les prêches, les différentes animations, le concours de chorale et le culte du dimanche matin.

    Parallèlement, depuis plusieurs mois, tous les kérésiano (paroisses) ont procédé chaque soir à des répétitions de chants et de prêches.

    Dans un esprit œcuménique, tous les kérésiano de Lifou et celui de Tiga sont arrivés le vendredi et chacun d'eux a été hébergé par une famille de la tribu d’Hapetra durant ces trois jours.

    Des chants, des prêches, des jeux scéniques et des animations ont jalonné cette Kovasio 2019. Un concours de chorale a été organisé avec la participation de cinq paroisses (Hnacaom, Hnanemuaetra, Jozip, Luengoni et Drueulu). Le jury était composé de représentants des tribus de Thuaihak, Nang, Hapetra, Traput, Siloam et Qanono. Le premier prix a été décerné à la paroisse de la tribu de Hnanemuaetra.

    Le dimanche matin, l’ensemble des participants s’est retrouvé dès 6 heures sur le terrain de sport de la tribu. Regroupés par tribu et munis de leur drapeau, ils ont entamé un grand défilé jusqu’au « uma ne drai », distant d’environ deux kilomètres.

    Les cérémonies religieuses se sont terminées dans la soirée avec la passation du drapeau par le délégué d’Hapetra à celui de Hmelek qui accueillera l'édition 2020.

    Le lundi matin se sont déroulées les cérémonies d'au revoir avec les familles d'accueil. Les fidèles étaient tristes de se quitter, mais heureux d'avoir passé ces trois jours ensemble.

    En plus des kérésiano de Lifou et de Tiga, des délégations de Maré, d’Ouvéa et de la Grande Terre ont participé à ce grand rassemblement œcuménique.


    A l’entrée des terrains, des panneaux et des banderoles ont informé les visiteurs sur leur lieu d’hébergement.


    Malgré les intempéries, les différentes activités et les cérémonies se sont bien déroulées, sous la vigilance d’un service d’ordre composé des sapeurs-pompiers de Lifou, de la société locale d’ambulance et des représentants de la Direction de l’action communautaire et de l’action sanitaire de la province des îles Loyauté.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS