Îles
  • De notre correspondant, M. Granados | Crée le 21.11.2018 à 04h25 | Mis à jour le 21.11.2018 à 08h06
    Imprimer
    L’artiste Béatrice Camallonga (avec le haut noir), initiatrice du Salon des créateurs, a présenté ses différentes œuvres. Photos M.G.
    LIFOU. La quatrième édition du Salon des créateurs, organisé par l’association culturelle Uma Hmana, s’est déroulée samedi dans les locaux du cyber tribu AJI et du restaurant du Fétrasun, à Luecila.

    Une vingtaine de créateurs, artistes peintres, graveurs, sculpteurs, photographes et artisans ont présenté, samedi, leurs œuvres à un public d’amateurs d’art, mais aussi de touristes curieux, à Luecila. A cette occasion, le public a pu discuter avec les exposants de leurs différentes démarches artistiques, acquérir une œuvre ou commander une création originale.

    Une vingtaine d’exposants ont montré la richesse des créations réalisées sur l’île.

     

    Le Salon des créateurs accueille chaque année de nouveaux talents désireux d’exposer leurs créations aux yeux d’un public varié mais fidèle au rendez-vous. Le déroulement de cette journée permet la découverte d’artistes diplômés ou autodidactes, de toutes origines culturelles, mais également à promouvoir la richesse de l’île et la qualité des savoir-faire.

    Des artisans ont profité de cette quatrième édition pour faire une démonstration de leur savoir-faire.

     

    « J’ai eu l’idée du Salon des créateurs en 2015. J’étais portée par le désir d’améliorer la diffusion de la création, la mise en relation des auteurs et du public », souligne Béatrice Camallonga, initiatrice de cet événement et présidente de l’association culturelle Uma Hmana. « Alors que je cherchais les formules de ce rapprochement, l’idée du Salon des créateurs s’est imposée comme étant une voie possible. J’imaginais donc le marché comme une galerie sans murs, sans contraintes, sans intimidation et en libre accès à tous. C’est aussi un lieu de palabres et de convivialité, d’échanges et d’humanité, qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il fasse soleil. »

    Pour les visiteurs, ce salon a été l’occasion de se faire plaisir comme ici, avec un massage.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS