Îles
  • | Crée le 14.12.2017 à 04h25 | Mis à jour le 14.12.2017 à 04h25
    Imprimer
    Deux sessions de formation ont été organisées à la tribu de Kejeny.

    Lifou. Deux formations gratuites primo-écoute pour devenir personne relais, afin d’aider les victimes de violences conjugales, se sont déroulées du 4 au 8 décembre à la maison commune de la tribu de Kejeny.

    Les stages de niveau 1 (initiation) et 2 (perfectionnement) pour devenir personne relais ont été effectués par une membre de l’association Femme et violence conjugale, également formatrice en prévention et promotion de la santé et bien-être pour les îles Loyauté.

    Neuf femmes et deux hommes, venus des trois districts de Lifou, ont décidé de suivre cette formation de niveau 1 du 4 au 6 décembre, pour être capable d’accueillir, d’écouter, d’informer, d’aider et d’orienter les victimes, les témoins et même les auteurs de violences conjugales vers des professionnels.

    La formation de niveau 2 a rassemblé, du 7 au 8 décembre, cinq personnes, deux femmes et trois hommes. Les stagiaires ont appris, de façon théorique mais aussi pratique, à écouter et à aider une personne victime de violences dans son couple. Une manière d’être mieux armés face à des situations souvent compliquées à gérer.

    Lancées en début d’année 2016 par le Service de la femme et de la famille (SFF) de la province des Îles, ces formations ont déjà permis de former vingt-quatre personnes sur Lifou, neuf à Ouvéa et vingt-trois à Maré. La province des îles Loyauté poursuivra en 2018 son action avec la mise en place de dispositifs de suivi et de perfectionnement de ces personnes formées afin d’évaluer les avancées mais aussi connaître les difficultés rencontrées et approfondir ainsi d’autres techniques en se basant sur les expériences vécues.

    Un gros travail de terrain avec une plus forte implication des autorités coutumières et religieuses est en cours.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS