Îles
  • De notre correspondant M. Granados | Crée le 26.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 26.04.2019 à 09h59
    Imprimer
    Beau succès des deux séances de rugby santé à la tribu de Luecila. Photo M.G.
    LIFOU. Mardi et jeudi ont eu lieu les deux premiers entraînements de rugby santé sur le terrain de sport de la tribu de Luecila (district du Wetr).

    L’encadrement des premiers entraînements de rugby santé a été assuré par deux éducateurs de la Fédération française de rugby de l’école de rugby de l’Union rugby club de Dumbéa (URCD).

    Cette activité sportive et collective, entièrement gratuite, s’inscrit dans un protocole « sport et santé » destiné aux mamans, aux jeunes et aux personnes en reprise d’activité physique.

    Une vingtaine de personnes étaient présentes lors de ces deux premières séances. Le rugby santé est une activité basée sur l’évitement qui, par l’absence de plaquages et de contacts physiques violents, convient à un large public et ce, quelle que soit sa condition physique. Ce sport fait appel à des qualités tactiques, techniques (adresse, équilibre, précision, rapidité) et d’endurance. Certains joueurs devront être avant tout rapides (les arrières) et d’autres puissants (les avants), mais tous devront être capables de supporter des changements de rythme permanents car, contrairement aux sports d’endurance individuels (que l’on peut pratiquer seul et à son allure), le rythme de la pratique du rugby est imposé par le jeu lui-même.

    Cette nouvelle activité, construite à partir des fondamentaux du rugby « avancer en continuité, soutenir, conserver, presser », est pratiquée en priorité par des personnes sédentaires ou fragiles.

    Se réconcilier avec son corps

    En fonction des résultats d’évaluation de l’endurance cardio-respiratoire, un cycle de remise en forme sera mis en place en complément de l’échauffement pour renforcer la force musculaire, la souplesse et la mobilité.

    Dans sa démarche, l’Union rugby club de Dumbéa bénéficie du soutien du Comité territorial olympique et sportif (CTOS) de Nouvelle-Calédonie, d’une société privée de Nouméa, de la mairie de Dumbéa et du club de rugby ne drehu composé essentiellement par des jeunes filles du lycée polyvalent des Îles, Williama-Haudra.

    Cette discipline est susceptible de se décliner sur d’autres sites de Lifou tout au long de l’année mais dans un premier temps, le coach de l’URCD effectuera un déplacement par trimestre pour lancer le projet et un éducateur rugby santé sera formé sur place pour dispenser les cours.

    Les deux premières séances ont recueilli un franc succès. « Se réconcilier avec son corps, reprendre confiance en soi, se sentir moins fatigué, les bénéfices de la pratique sportive sont très importants, et lorsque c’est collectif, le partage et les échanges apportent un bien-être tout en s’initiant aux bases du rugby », conclut Patrick Larget, responsable de l’école de rugby de l’URCD et initiateur du projet sport santé à Lifou.

    Profitant de leur déplacement sur l’île, les éducateurs fédéraux ont aussi apporté leur soutien et communiqué de bons conseils aux membres du club de rugby ne drehu au cours d’un match amical, au stade de Luecila, la semaine dernière.


    Savoir +

    Contacts pour inscriptions : Florenza 89 82 95, florenza.wakeli@gmail.com

    Nelly 52 93 30, ellyihily@gmail.com

    Patrick 74 56 29, patrick.larget@lagoon.nc

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS