Îles
  • De notre correspondant,M. Granados | Crée le 30.07.2018 à 04h25 | Mis à jour le 30.07.2018 à 04h25
    Imprimer
    L’atelier sur la préparation du sol a été l’occasion d’une démonstration d’un tracteur équipé d\'une charrue.Photos M.G.
    Lifou. Trois journées techniques ont été organisées à Hmelek, à Hnaman et à Saint-Paul, la semaine dernière. Une soixantaine d’exploitants ont participé à cette formation.

    Les journées d’information mises en place par la Chambre d’agriculture demeurent toujours des occasions pour les agriculteurs et agricultrices locaux d’en apprendre davantage sur la préparation du sol, la culture et la protection des cultures en matière de maladies. C’est pourquoi une soixantaine d'exploitants agricoles ont participé à la dernière session dédiée au maraîchage, du 24 au 26 juillet.

    Sur chacun des trois sites techniques, à Hmelek, Hnaman et Saint-Paul, les participants ont bénéficié d'informations théoriques et pratiques, suivies d’exercices sur le terrain. Ils ont profité des conseils prodigués par Lucynda Xuma, la responsable de l’antenne locale, Bernard Angonin, le responsable de la plateforme machiniste agricole de Pouembout, Yann Buchon, chargé de mission pôle végétal à la Chambre d’agriculture, Wadra Pothin, technicien du groupement de défense sanitaire végétal (GDSV) basé à Maré, des techniciens de la société Arbofruit et de la province des Iles.


    De nouvelles méthodes

    Avec Bernard Angonin, les exploitants ont étudié la préparation du sol. Pour le responsable de la plateforme machiniste agricole, l'agriculteur se doit d’observer au mieux son terrain afin de déterminer de façon précise la nature de la culture qu’il souhaite faire. Selon le choix retenu, il n’aura pas recours au même type de matériel agricole. Plusieurs méthodes ont été évoquées, selon les moyens de chacun. Que ce soit à la main ou en utilisant de petites machines agricoles, voire des tracteurs. La préparation du terrain est une phase capitale pour faciliter le développement de la culture dans un sol meuble, homogène, bien aéré et bien

    Yann Buchon, chargé de mission pôle végétal à la Chambre d’agriculture, a animé le second atelier sur la plantation des cultures comportant une importante partie pratique. Les participants devaient être capables de construire une mini-serre pour y recevoir de jeunes semis en godet, dans l'attente d'être replanté directement en terre.

    Wadra Pothin, technicien du GDSV de la Chambre d’agriculture, basé à Maré, s’est attaché à expliquer les pratiques essentielles pour réduire les risques parasitaires. Il a expliqué les axes à suivre pour la protection des cultures : la rotation des cultures, la plantation de graines saines, la surveillance des semis, des jeunes plants et parcelles, ainsi que la vigilance dans la plantation et la destruction immédiate des résidus.

    Trois autres journées portant sur les pannes et les réparations des petits matériels agricoles sont d'ores et déjà prévues courant septembre sans qu'aucune date précise ne soit encore arrêtée.

  • MEDIAS ASSOCIÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS