Îles
  • De notre correspondant,M. Granados | Crée le 27.09.2018 à 04h25 | Mis à jour le 27.09.2018 à 07h40
    Imprimer
    Une exposition au faré de la province a permis de dévoiler les dernières informations. Photos M.G.
    LIFOU. Après trois années de travail et de persévérance, un projet pédagogique sur les tirailleurs kanak de Lifou va se conclure par un voyage scolaire en France.

    Le 4 novembre, onze enfants des écoles catholiques de Drueulu (CE2) et de Hunëte (CM2) vont partir en Métropole dans le cadre de leur projet pédagogique « De Lifou à Vesles-et-Caumont - A nos grands-pères de Lifou, partis pour la Première Guerre mondiale ». Au cours de leur séjour, les enfants participeront à la commémoration du 11-Novembre à Vesles-et-Caumont, à la cérémonie de la flamme sous l’Arc de triomphe, à Paris, puis visiteront le Louvre, la tour Eiffel, le château de Versailles, Disneyland, la caserne du 21e Rima et le Service des archives de Fréjus, et enfin des cimetières militaires français. Ce projet a débuté en février 2015. Les élèves ont effectué un travail de longue haleine. Ils ont réalisé plusieurs enquêtes auprès de la population concernant les anciens combattants de la Première Guerre mondiale, à Lifou et à Nouméa. Ils ont participé aux différentes commérations, nettoyé les tombes de ceux qui sont revenus, inauguré une stèle à Hunëte… Et ils ont trouvé un financement pour réaliser leur voyage.

    Un hommage aux anciens

    Dernièrement, une nouvelle exposition sur les tirailleurs kanak de Lifou a été présentée au faré de la province des Îles, avec la participation de la province Sud pour l’édition d’un livre. De nombreux panneaux comportaient des images de l’époque, mais également la liste des tirailleurs par tribu. Les toiles comportaient les nouvelles informations recueillies depuis le début de l’année. Sur les 163 tirailleurs kanak de Lifou, 46 sont décédés à la guerre et 11 ont été portés disparus.

    A travers ce projet, les deux enseignants, Madeleine Loqa et Georges Puaka, ont voulu permettre aux enfants de faire le lien entre ce qu’ils vivent à la maison et ce qu’ils vivent à l’école. Cette initiative était aussi un moyen de rendre hommage aux anciens et ne pas les oublier.

    Ce voyage, de onze élèves et de huit accompagnateurs, dont le budget s’élève à 8,4 millions de francs, est en phase de réalisation grâce à la participation de l’Etat, du gouvernement, de la province des Îles, de la mairie de Lifou, d’entreprises locales, des écoles de la Ddec et des associations des parents d’élèves.

  • MEDIAS ASSOCIÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS