Îles
  • | Crée le 20.11.2018 à 04h25 | Mis à jour le 20.11.2018 à 08h15
    Imprimer
    Au programme : des chants, des danses traditionnelles, des randonnées, des démonstrations, la projection de films et de nombreuses animations musicales. Photo M.G.
    LIFOU. L’association Alizé Naira organisera pour la seconde année consécutive le festival culturel et touristique « Puhnene Gome I Coo » de jeudi à dimanche, à la tribu de Xodre.

    La valorisation des savoir-faire et l’ouverture sur le monde, tels sont les objectifs de l’association Alizé Naira, composée de jeunes de la tribu de Xodre. Ces derniers souhaitent participer à l’amélioration des conditions de vie de chaque habitant de la tribu avec l’organisation du festival culturel et touristique Puhnene Gome I Coo, du 22 au 25 novembre.

    Sur la route du sud, les artistes et les artisans de Traput et de Jozip ouvriront les portes de leurs ateliers pour rencontrer et échanger autour de leurs créations et réalisations. Le festival Anûû-Rû Aboro s’invitera aux falaises avec la projection gratuite de deux films, Anote’s Ark, jeudi à 18 heures et Making Good Men, vendredi 23, à 10 heures, sur la grande scène.

    Ateliers, concerts et méchoui géant

    La journée du vendredi sera dédiée aux scolaires (primaire du secteur sud et collège de Lifou). Plusieurs ateliers seront proposés : musique, danse, chant, écriture et audiovisuel. Les élèves seront invités à choisir un atelier où ils pourront s’initier à diverses techniques. Au titre du festival des savoirs traditionnels, les visiteurs pourront participer aux différents ateliers de tressage, d’arts culinaires (ver de bancoule, crabe de cocotier, vanille, igname, santal) et de culture des produits locaux, mis en place par l’Association des femmes de la tribu.

    Des randonnées pédestres seront proposées aux falaises de Xodre ou à la grotte de Inegoj avec baignade dans le lac d’eau douce, ainsi que de la chasse traditionnelle aux crabes de cocotier en nocturne. Les différentes figures qui ont façonné Lifou seront présentées sous forme d’exposition-photo sous le grand préau. Les visiteurs, les exposants et les bénévoles pourront déguster un méchoui géant de chèvre sauvage, cuisiné par les membres de l’Association des descendants algériens et maghrébins de Nouvelle-Calédonie, qui feront spécialement le déplacement depuis Bourail.

    Comme l’année précédente, des groupes de Nengone, de la province Nord et de Lifou se succéderont sur scène. Une place importante sera donnée à la culture urbaine avec des stand-up d’humoristes, du slam et du hip-hop.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS