Îles
  • De notre correspondant, M. Granados | Crée le 09.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 09.04.2019 à 08h21
    Imprimer
    Michel Wadrenges avec quatre jeunes de la base de voile. Photo Archives M.G.

    ÎLES. Michel Wadrenges, directeur de la base de voile de Hnapole, nous a quittés le 24 mars. Après une semaine de deuil, une commémoration a été organisée au centre nautique par ses collègues. Le souvenir de Michel Wadrenges règne sur l’île de Lifou mais également sur Maré, Ouvéa et la Grande Terre. Beaucoup l'ont croisé au centre nautique de Hnapole et tous garderont en mémoire le sourire qu'il avait toujours, sa bonne humeur et sa gentillesse. Une commémoration a eu lieu, hier, sur le site de la base de voile de Wé avec un déplacement en paddle, en kayak et en planche à voile jusqu’au récif où il aimait aller et y rester parfois jusqu’à la tombée du jour. A travers les multiples élans de compassion spontanément manifestés depuis la propagation de la triste nouvelle, la famille Wadrenges et ses collègues de travail, quoique durement éprouvés, ont pu avoir quelque consolation avec la belle unanimité dans les témoignages sur les qualités du défunt.

    Michel Wadrenges a grandi à la tribu de Siloam et s’est très vite intéressé à la mer. Son père, qui était président de la base de voile de Wé, lui a permis d’y venir pour apporter son aide, naviguer et passer du temps sur l’eau. A l’âge de 18 ans, il est parti se former en Métropole avec plusieurs amis de Lifou, Maré et Ouvéa. La majorité d’entre eux est revenue avec un monitorat fédéral, tandis que Michel a choisi de rester en France et d’obtenir un brevet d’Etat de voile, diplôme lui permettant d’avoir plus de responsabilités au sein d’une base de voile.

    A son retour en Nouvelle-Calédonie, Michel Wadrenges a travaillé sur la Grande Terre, à Nouméa et à Koumac, puis a rejoint la base de voile de Lifou où il exerçait les fonctions de directeur adjoint puis de directeur à partir de juillet 2017.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS