Îles
  • | Crée le 27.11.2018 à 04h25 | Mis à jour le 27.11.2018 à 08h34
    Imprimer
    L’habitation à structure métallique, d’une superficie de 65 m2, comprendra un salon, une cuisine, deux chambres, une salle d’hygiène et un WC. Photo M.G.
    LIFOU. Dans le cadre de son nouveau programme de logement aidé « Lapil » 2018-2019, la société publique locale Loyauté Habitat, qui regroupe la province des Iles et ses trois communes, a organisé vendredi une cérémonie pour le lancement du chantier du premier logement qui sera réalisé à Thuahaik.

    En août 2018, la province des Îles et ses trois communes (Maré, Ouvéa et Lifou) se sont unies pour créer la Société publique locale Loyauté Habitat. Cette structure a pour objectif de gérer et de dynamiser les opérations de logements sociaux, les différents projets d’aménagement et les infrastructures publiques.

    Le 23 novembre, au cœur de la tribu de Thuahaik, a eu lieu la cérémonie pour le lancement du chantier de la première maison sociale du programme Lapil en présence du commissaire délégué pour la province des Îles, des élus et des services de la province, du directeur de Loyauté Habitat, du technicien en charge des travaux et des artisans locaux qui assureront la construction (maçon, monteur, carreleur, plombier, électricien, peintre et couvreur).

    Habitat adapté au mode de vie des Îles

    Trente-neuf dossiers de logements de type F2 et F3 à bâtir pour un montant de 314 millions, dont 298 millions subventionnés par la PIL et l’Etat (contrat développement 2017-2021) ont été retenus en 2018. Kahnyiapa Jeka, retraité, est le premier bénéficiaire du programme Lapil. Cinq autres maisons vont être bâties sur Lifou dans les mois à venir, puis suivront celles de Maré et d’Ouvéa.

    Ce programme constitue la base de la politique de logement social menée par la SPL qui a pour objectifs d’améliorer les conditions d’habitat des familles dont les ressources ne sont pas suffisantes pour construire, améliorer ou louer un logement adapté à leurs besoins, de promouvoir le développement d’un habitat adapté aux modes de vie des Loyaltiens, respectueux de l’environnement local et conforme aux normes de sécurité et d’hygiène en vigueur, de soutenir le tissu artisanal local en favorisant le développement et la structuration d’une filière du bâtiment dans les Îles Loyauté et de fixer les populations sur place. « Lapil » devrait permettre, annuellement, la réalisation d’une cinquantaine d’habitations avec l’Etat qui joue un rôle prépondérant dans le financement des projets.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS