Îles
  • De notre correspondante,Sophie Mendes | Crée le 18.05.2018 à 04h25 | Mis à jour le 18.05.2018 à 13h13
    Imprimer
    Comme Arlette, professeure d’histoire-géographie au collège de Tadine, les membres du personnel ont pris le temps de passer donner un petit coup de main aux élèves et aux collègues.Photos Marie-Laure Chaix
    Maré. Les foyers socioéducatifs des deux collèges publics de l’île, La Roche et Tadine, se sont unis dimanche à Yedjele pour tenir un stand de restauration et collecter des fonds pour les projets scolaires et périscolaires des élèves.

    Ce sont au total près de 65 000 francs qui ont été collectés dimanche par les élèves et le smembres du personnel des collèges de Tadine et de La Roche sur leur stand de restauration. Une somme qui servira intégralement aux projets des élèves et des enseignants et à l’amélioration de la vie scolaire.

    « Nous n’avons fonctionné qu’avec des dons. Les fonds collectés constituent donc un bénéfice net », s’est enthousiasmée Marie-Laure Chaix, présidente du foyer socioéducatif (FSE) de Tadine.

    Pour cette opération destinée à la jeunesse nengone, les commerçants des quatre coins de l’île ont largement participé en proposant de nombreux dons en nature, qui ont permis aux FSE d’organiser cette journée sans avoir à débourser au préalable.

     

    Des dons en nature

    « Les mamans du marché de La Roche, le personnel des collèges, les particuliers nous ont également apporté des aliments pour la tenue de notre stand de restauration. Sur place, des visiteurs locaux et des touristes australiens ont acheté pour se restaurer mais certains nous ont aussi fait des dons en espèces. Nous remercions sincèrement tous ces contributeurs et en particulier Rose et Pierre », a précisé Catherine Da Cunha, trésorière adjointe du FSE de La Roche.

    C’est sur l’invitation de Rose et de Pierre Pujapujane que les deux FSE sont venus profiter de leur stand de restauration à Yedjele lors de l’escale d’un paquebot dimanche. Elèves et personnels des collèges ont ainsi confectionné et vendus plats sucrés et salés. Des dégustations payantes qui auront permis de collecter près de 50 000 francs auxquels sont venus s’ajouter pas loin de 15 000 francs de dons en espèces par des touristes australiens et des visiteurs locaux tombés sous le charme de l’opération.

    Une nouvelle journée, comme celle-ci, avant la fin de l’année est déjà dans les tuyaux. « C’est une façon de collecter des fonds mais qui montre aussi notre volonté de travailler ensemble pour le bien-être de la jeunesse de Nengoné », a conclu Marie-Laure Chaix. Une mutualisation remarquée et appréciée par les commerçants et les familles de l’île.

     

  • MEDIAS ASSOCIÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS