Îles
  • De notre correspondante, Sophie Mendes | Crée le 05.07.2018 à 05h40 | Mis à jour le 05.07.2018 à 05h40
    Imprimer
    L’assemblée générale de la Secal, mercredi 27 juin matin, au sein de l’antenne provinciale de La Roche. Photo SM

    Îles. C’est sur Nengoné, mercredi 27 juin, que les actionnaires de la Secal ont choisi de réunir leur assemblée générale, pour la première fois en province des îles. Une volonté affichée de décentraliser et de souligner la dimension pays de la société d’équipement de la Calédonie.

    En charge de l’aménagement du territoire, la Secal accompagne depuis l’an dernier la province des îles Loyauté et ses trois communes dans la mise en place de leur politique d’aide à l’habitat, avec la création et la gestion de la nouvelle SPL Loyauté Habitat. « Outre cette actualité, la province des Îles est un des principaux actionnaires de la Secal, d’où le souhait de décentraliser cette assemblée générale à Maré. Tout ne peut pas se passer à Nouméa ou à Lifou. De plus, nous comptons parmi nous deux Maréens, Damien Yeiwene, notre censeur, et Alain Siwoine, notre vice-président », a précisé Yoann Lecourieux, président du conseil d’administration de la Secal.

    Après une présentation du rapport d’activité 2017 et l’arrêt des comptes 2017, tous deux validés à l’unanimité, le groupe, constitué des représentants des actionnaires et du commissaire délégué de la République pour les îles Loyauté, invité, a profité de sa présence à Maré pour découvrir une partie de son économie.


    Visite d’une vanilleraie

    C’est Chez Nath, nouvelle table d’hôte à Kaewatin, qu’ils ont partagé le déjeuner. « Ils étaient ravis d’accueillir tant de personnalités pour leur ouverture. Et nous y avons très bien mangé », a raconté Yoann Lecourieux. L’après-midi s’est poursuivie par une visite dans une vanilleraie familiale puis au sein de la société de santal Serei No Nengone.

    « Nous avons tous été agréablement surpris par la qualité de l’infrastructure et le professionnalisme des salariés. Intégration sociale, environnementale et économique, tout y est. C’est une entreprise très bien travaillée dont Maré peut être fière. Nous sommes très contents de la journée. On est heureux quand on voit des choses qui fonctionnent et qui marchent », s’est enthousiasmé Yoann Lecourieux

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS