Îles
  • | Crée le 13.02.2019 à 04h25 | Mis à jour le 13.02.2019 à 07h46
    Imprimer
    Le point d’orgue de la semaine a vu tout le monde réuni pour rendre hommage à l’enfant du pays, le marsouin Mélam Baouma, mort au champ d’honneur. Photo RIMaP-NC
    OUVÉA. C’est au sein de la tribu de Banutr qu’une trentaine de militaires du RIMaP-NC de Plum ont partagé leur semaine dans le cadre de leurs Tournées en Provinces (TeP).

    Du lundi 4 au vendredi 8 février, une section d’une trentaine de militaires du RIMaP-NC de Plum, armée pour l’occasion par la 4e compagnie du Régiment de Marche du Tchad (RMT) de Meyenhein, et accompagnée de personnels de la compagnie de réserve du régiment, a effectué une mission d’échange et de partage avec la tribu de Banutr.

    A l’instar de la cinquantaine de missions similaires effectuées par an par le RIMAP au sein de toutes les tribus de Calédonie, les objectifs étaient claires : effectuer des travaux dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie de la tribu, s’insérer et découvrir la population mélanésienne et y effectuer des activités d’échange et de partage.

    Un grand repas de l’amitié, préparé en commun, a réuni les gens de la tribu et les militaires. Photo RIMaP-NC

     

    Hommage a Mélam Baouma

    Après la coutume, faite auprès des autorités coutumières, la section a entamé les opérations de défrichage de terrains, de nettoyage de sites, notamment autour de la maison commune et du site paroissial, de déconstruction-reconstructions de farés, de transport de matériaux, de réfection du cimetière en vue de la cérémonie du jeudi et de travaux au bénéfice de certains membres de la tribu.

    Une aide précieuse et fortement appréciée au bénéfice de la tribu et de ses habitants. Mais, outre les travaux, c’est la découverte et le partage avec la tribu qui marquent les esprits. Les échanges ont été nombreux et intenses, à l’image des rencontres sportives, l’initiation à la pêche, la découverte des sites magnifiques de l’île, les ateliers de confection et de tressage et, bien sur, la préparation commune des repas.

    Le point d’orgue de la semaine s’est déroulé le jeudi, quand une délégation du régiment s’est rendue sur la tribu pour une journée de commémoration et de solennité. Après un saut en parachute d’entraînement à grande hauteur, avec atterrissage sur la plage devant la tribu, l’ensemble des militaires et les membres de la tribu ont rendu hommage au « marsouin » du RMT, Mélam Baouma, tombé au champ d’honneur en 2008 en Afghanistan, en portant secours à ses camarades.

    Souvenirs impérissables

    Une grande cérémonie au cimetière, pleine d’émotion en l’hommage de leur fils et camarade. Après les gestes de remerciement effectués sous le faré de la paroisse et la préparation d’un bougna, la tribu et l’ensemble des militaires ont partagé un grand repas de l’amitié, préparé en commun avec une grande contribution des mamans et des jeunes de la tribu. A peine la délégation partie, les activités communes ont repris leur rythme, jusqu’au départ de la section.

    Semaine extraordinaire donc, ponctuée de nombreux échanges et surtout d’émotion, qui laissera des souvenirs impérissables, notamment à certains militaires dont c’était la première expérience, mais aussi à la tribu dont la présence et les marques de respect des militaires furent une bénédiction. Cette mission n’étant même pas terminée, une autre TeP était en préparation, marquant encore une fois l’attachement et le soutien du RIMaP et des Forces Armées de Nouvelle-Calédonie (FANC) auprès des tribus de l’ensemble du territoire.

    La population a eu le privilège d’assister à des sauts en parachute effectués à grande hauteur. Photo RIMaP-NC

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS