Îles
  • Textes et photos : Sarah Maquet | Crée le 24.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 24.04.2019 à 09h16
    Imprimer
    Aleck Ihmeling inspecte les déchets déposés illégalement devant la grille de l’ISD durant la fin de semaine. Pour le responsable du pôle environnement des services techniques de la mairie, une meilleure gestion des déchets est indispensable pour lutter contre « la surconsommation et ces mauvaises habitudes de dépôt ». Dans le fond : la ferraille en attente de transport vers Nouméa (compétence provinciale).
    Ouvéa. Le centre d’enfouissement des déchets de Hwagewe (derrière l’aérodrome d’Ouvéa), auparavant ouvert en continu, devient une ISD (Installation de stockage des déchets). Le site est dorénavant ouvert du lundi au vendredi, de 7 heures à 15 heures. Un gardien devrait être installé sur place la semaine prochaine. En effet, les nouveaux horaires sont encore peu respectés et des dépôts sauvages de déchets se multiplient devant les barrières. Il n’y a que l’aluminium qui est, pour l’instant, recyclé sur l’île. Le plastique pourrait bientôt l’être également, en passant par la déchetterie du Mont-Dore. L’investissement dans une machine de transformation du verre en sable est aussi envisagé par la commune. Actuellement, l’ISD de Hwagewe enfouit chaque semaine 60 m3 de déchets. Enfin, Ouvéa attend l’ouverture d’une déchetterie provinciale.

    Recyclage des canettes alu

    A chaque passage du bateau de la CMI, trois à quatre grands sacs de canettes sont envoyés à Nouméa où un sous-traitant les achète 50 francs le kilo avant de les presser et d’en faire des lingots d’alu. Ces derniers sont ensuite vendus à la SLN.


    Ramassage des déchets ménagers

    A Ouvéa, les sacs-poubelles des déchets ménagers sont déposés sur le bord des routes. Le camion les collecte le lundi au nord de l’île, le mardi au centre, le mercredi au sud avant de récupérer le verre et le carton les jeudis et vendredis.


    Recensement des véhicules hors d’usage

    En 2019, la mairie souhaite recenser tous les véhicules abandonnés et postuler, en juin, au fonds TAP (fonds de soutien aux actions de lutte contre les pollutions) du gouvernement afin d’envoyer les carcasses à Nouméa pour traitement.


    Machine à compacter les déchets

    Toutes les deux semaines à l’ISD, cette machine écrase et enfouit les déchets ménagers. Michel, employé municipal, retire après chaque utilisation les déchets coincés dans les chenilles, la machine n’étant pas très adaptée pour ce type d’utilisation.


    Travaux à l’ISD

    Deux incendies criminels ont endommagé la bâche de protection du sol installée sous le dépôt des déchets (premier plan). Les dernières réparations, en 2017, ont coûté 30 millions de francs à la commune. Au fond : la guérite installée pour le futur gardien.


    Stockage des déchets

    Les déchets polluants et encombrants sont entreposés près du wharf de Wadrilla où une déchetterie provinciale est prévue. Des patentés sont engagés par la mairie pour nettoyer les routes et trier les déchets qu’ils ramassent : rouge pour l’aluminium, bleu pour les bouteilles en verre et en plastique et vert pour le carton et les autres déchets.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS