Îles
  • | Crée le 11.05.2019 à 04h25 | Mis à jour le 12.05.2019 à 16h39
    Imprimer
    Avec ses deux employées, Jean confectionne une centaine de baguettes par jour, en plus des viennoiseries et des commandes des hôtels d’Ouvéa. Photo Sarah Maquet

    Ouvéa. Jean Wanabo, boulanger et propriétaire de la boulangerie-pâtisserie Djosypa (tribu de Hnanemeu), organise, demain dimanche, une Fête du pain, juste avant le 16 mai, jour de Saint-Honoré, patron des boulangers. L’occasion de s’inscrire dans le calendrier de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française qui organise sa 24e édition de la Fête du pain, du 13 au 19 mai.

    « Je propose mes festivités un jour plus tôt afin que ce soit un dimanche, précise Jean Wanabo, car il ne faut pas oublier qu’en plus d’être culturel, le pain est inscrit dans la Bible et qu’il y est le symbole du partage et de la vie. » Le boulanger évoque l’humilité nécessaire pour manipuler baguettes et autres pains. Un enseignement reçu de son père, lui-même formé au métier par son propre père. Jean Wanabo a repris la boutique familiale en 2004, avant d’installer son atelier dans un nouveau bâtiment en 2010, pour des questions de mise aux normes.

    Aujourd’hui, il confectionne tous les jours (sauf le lundi) à partir de minuit, une centaine de baguettes, en plus des viennoiseries. Du four traditionnel en brique, Jean Wanabo est passé à une production semi-industrielle avec cuisson au four électrique. « A chacun de goûter pour trouver un goût différent ou non entre les deux façons de faire », s’amuse Jean Wanabo.

    Dimanche, diverses dégustations sont prévues. Au menu : pain de seigle, de campagne ou complet. L’occasion aussi de proposer un bingo et un tournoi de pétanque. « Car ce sera le jour des élections provinciales alors, plutôt qu’une division à cause de la politique, je préfère miser sur une journée de rassemblement », conclut le boulanger.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS