Mer
  • Pilleurs d'épaves. On croyait ces temps et ces pratiques oubliés. Pourtant, ils s'en sont donné à cœur joie alors que le cyclone Erica assénait encore ses derniers coups. Parfois, devant des témoins pensant en toute bonne foi que les récupérateurs de matériel étaient les propriétaires des bateaux. Les panneaux solaires ont été un équipement de premier choix car ils permettront d'éclairer des cabanes isolées. Les annexes, de préférence en aluminium, ou en bois faute de mieux, ont constitué la deuxième cible. Ont suivi les cordages, le matériel de cuisine, bref, tout ce qui peut être utilisé dans une maison ou être revendu. Quelques témoignages sont à ce titre édifiants.

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     










  • VOS RÉACTIONS