Nord
  • Textes et photos de notre correspondant Christian Oghino | Crée le 03.05.2019 à 04h25 | Mis à jour le 03.05.2019 à 09h07
    Imprimer
    Les valeurs de respect et de solidarité ont été rappelées aux jeunes avant le lancement des épreuves. « On ne fait pas la Coupe Tjibaou juste pour se dépenser, mais c’est aussi pour être ensemble, nous, les gens de Hienghène », a déclaré Emmanuel Tjibaou. Cette édition a pour slogan « Aidez les gens à être au mieux de ce qu’ils pourraient être », une citation de Jean-Marie Tjibaou proposée par les élèves de l’école public de Hienghène. « C’est important pour nous de rappeler aux jeunes qui était Jean-Marie, il n’a pas fait que de la politique, il a fait beaucoup aussi pour les jeunes », a souligné le maire André Lévy.
    HIENGHÈNE. L’association Koi Theen et ses partenaires ont lancé, mercredi, la 5e édition de la Coupe Tjibaou, qui se termine, demain, avec la commémoration des trente ans de la disparition de Jean-Marie Tjibaou et de Yeiwéné Yeiwéné. Dix tribus se sont retrouvées à la salle de sport pour disputer les trois disciplines proposées pour la journée d’ouverture.

    Au tir à l’arc, encadré par le CPNSL (Comité provincial nord sports et loisirs), une équipe de Wétipo a ouvert la compétition.


    Ouenghip et Ouen Kout ont font partie des premières équipes de volley à disputer cette épreuve.


    Devant les nombreux spectateurs qui ont rapidement pris place dans les gradins, Tiendanite et Kuun Nga se sont affrontés dans la salle omnisports de la commune.


    Les équipes sportives pouvaient compter sur une supportrice de marque. Bien entourée, Marie-Claude Tjibaou est passée d’une discipline à une autre pour encourager les jeunes.


    Comme chaque année, le lever des drapeaux a donné le coup d’envoi de cette manifestation sportive qui reçoit à chaque édition environ quatre cents participants.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS