Nord
  • F.D. | Crée le 17.11.2017 à 04h25 | Mis à jour le 17.11.2017 à 08h22
    Imprimer
    Le scrutin aura lieu dans les dix bureaux de vote de la commune, dont celui de la mairie. Photo Archives
    Hienghène. Après la démission d’élus municipaux, les électeurs retournent aux urnes dimanche. Ils auront le choix entre deux listes. En cas de second tour, rendez-vous le dimanche suivant.

    Une semaine après avoir remporté la présidence de l'Union calédonienne, lors du 48e congrès du parti, Daniel Goa est de nouveau soumis au vote. Cette fois pour défendre son poste de maire de Hienghène.

    Face à lui, la liste Sowe’i composée de cinq des huit élus Palika ayant démissionné en octobre : Joannes Bouanou, Adrien Vaiadimoin, Yves Gony, Ivana Bouanou et l’ancien adjoint André Levy, qui mène les dix-neuf candidats. Une liste qui se veut toutefois d’ouverture. De son côté, l’actuel maire et président de l’Union calédonienne tire la liste UC Hyehen et entend travailler dans la continuité.

     

    Deux listes

    Les électeurs de Hienghène inscrits au 28 février 2017 sur la liste électorale principale et sur la liste complémentaire pour les élections municipales sont donc invités à voter le dimanche 19 novembre et, si nécessaire, lors d’un second tour, le dimanche 26 novembre, pour élire les dix-neuf conseillers municipaux.

    Le scrutin aura lieu dans les dix bureaux de vote de la commune, et sera ouvert à 8 heures et clos à 18 heures. Deux listes sont en lice : dans l’ordre fixé par le haut-commissariat, Sowe’i, emmenée par André Levy, et UC Hyehen, conduite par Daniel Goa.

    « Toute liste obtenant la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour de scrutin se voit attribuer d'emblée un nombre de dix sièges de conseillers municipaux », rappelle le haut-commissariat dans son arrêté du 16 octobre. « Les autres sièges sont répartis entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés, à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne. »

    Si aucune des deux listes n'obtient au premier tour la majorité absolue des suffrages, un deuxième tour est organisé. La liste obtenant la majorité des suffrages exprimés obtiendra d’emblée dix sièges de conseillers municipaux.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS