Nord
  • Julien Mazzoni | Crée le 25.08.2018 à 04h25 | Mis à jour le 25.08.2018 à 04h25
    Imprimer
    Le requin-tigre a été aperçu pendant plusieurs jours le long du récif de terre aux abords de l’hôtel Koulnoué.Photo Archives
    Hienghène. La présence d’un requin-tigre de 3,5 mètres a poussé la mairie à prendre un arrêté interdisant la baignade.

    Les plages du nord de la commune, Koulnoue, Linderalique et Pindache sont fermées à la baignade par un arrêté de la mairie en date du mercredi 22 août.

    En cause, la présence d’un requin-tigre mesurant entre 3 et 4 mètres aperçu devant la plage de l’hôtel Koulnoué depuis quelques jours. « L’animal a été aperçu à marée basse aux abords du récif de terre qui longe la plage. Il est là depuis quelques jours. Nous avons alerté la mairie et donné comme consigne aux clients de ne pas se baigner, par précaution », confirme Laurent Chatenay, directeur adjoint de Nord Avenir, qui gère l’hôtel.


    « Une senne oubliée »

    La plage n’étant pas un haut lieu de baignade la présence du squale n’affecte en rien la clientèle de l’établissement.

    Selon la mairie, « il semblerait que ce requin longerait les plages près de l’hôtel probablement attiré par des appâts de poissons pris dans une senne que des habitants de la tribu voisine auraient laissés depuis quelques jours. »

    L’arrêté est toujours en vigueur en attendant une communication de la mairie réautorisant l’ouverture des plages à la baignade.

    En attendant, les pompiers confirment avoir effectué plusieurs rondes de surveillance en bateau.

    Le squale aurait encore été aperçu jeudi soir, selon la direction de l’hôtel.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS