Nord
  • Xavier Heyraud | Crée le 06.10.2017 à 04h25 | Mis à jour le 06.10.2017 à 08h49
    Imprimer
    Le maire a refusé l’accès à la salle du conseil municipal aux habitants de la commune et aux journalistes.
    Hienghène. Les huit élus du Palika ont démissionné du conseil municipal hier lors d’une séance ayant pour unique objet la grève en cours depuis trois semaines à la mairie.Les électeurs vont devoir désigner un nouveau conseil.

    Le conseil municipal, qui est normalement une réunion publique, a commencé de manière bien étrange hier à 9 heures.

    Le maire, Daniel Goa, en a refusé l’accès à une bonne cinquantaine de citoyens de la commune, ainsi qu’aux journalistes. Les habitants ont dû suivre les débats debout devant la porte ouverte de la salle ou par les fenêtres.

    Après plus de deux heures de séance, André Levy, adjoint au maire, a pris la parole au nom des élus du Palika.

    Après avoir rappelé l’accord entre son parti et l’UC pour faire liste unique sous la bannière FLNKS autour de l’élaboration d’un programme commun, André Levy a déclaré : « Pour rendre efficace ce plan d’action, il a été nommé une directrice de cabinet dont la fonction, si nous avons bien saisi le cadre, était de faire converger les différents points du programme politique de cette mandature et son application à la réalité objective de notre commune. Elle devait être le lien entre l’exécutif politique et l’exécutif administratif et technique de la commune. Ce remaniement du fonctionnement a été un choix délibéré du maire qui a eu pour effet de nommer Madame Esther Ponga au poste de directrice de cabinet et un peu plus tard de secrétaire générale. A l’heure d’aujourd’hui, les raisons de ces changements de statut ne nous ont pas été évoquées. En revanche, à l’heure actuelle, qui fait le lien entre les élus et les service de la mairie ? », poursuit l’adjoint, en posant dans la foulée la même question du « qui ? » quant à la rédaction des rapports de synthèse des commissions ou l’engagement du plan d’action entre les services et les prestataires.

     

    « Une régression »

    « On nous rétorque souvent qu’on va faire appel à des cabinets d’études. C’est nier le problème, en période de rigueur, c’est insulter les compétences des travailleurs de la commune. Et nous ne nous étonnons pas, ou plus, de ces mouvements de grève (nos éditions des 21 septembre et 4 octobre) qui cristallisent ce que l’on appelle à juste titre le dysfonctionnement au sein de la mairie […] Nous pensons que l’intervention systématique de cabinets d’études en période de restriction a un impact sur le budget communal. C’est aussi une manière de reconnaître les incompétences certaines de la secrétaire générale. Ces cabinets extérieurs, aussi compétents soient-ils, peuvent influencer ou freiner la cohésion de relations intra-personnelles, voire alourdir le dysfonctionnement… la réalité est incontournable. Le mode actuel de fonctionnement est une régression. Pour cela, nous prenons acte et soutenons l’ensemble des points du cahier de revendications déposé depuis le 20 octobre 2016 par l’intersyndicale USTKE-SOENC-CNTP regroupant les travailleurs de la commune. Nous veillerons à ce que l’ensemble des points de revendications aient entière satisfaction et, pour confirmer en acte politique notre position, nous vous remettons nos lettres de démission de l’ensemble des adjoints et conseillers municipaux du Palika siégeant à ce conseil municipal à compter de jour, soit huit élus au total… »

     

    Un appel à candidatures

    En conséquence, à l’issue du cheminement légal, la population de Hienghène va être appelée de nouveau à voter pour élire un nouveau conseil municipal. Le maire n’a pas souhaité faire de commentaire sur ces démissions. Il a juste rappelé la genèse du conflit en cours et expliqué son évolution depuis 2015, en soulignant avoir respecté les différents protocoles d’accord conclus avec les grévistes. « La secrétaire générale actuelle va être placée au secrétariat du maire et un appel à candidatures pour le poste de secrétaire général va être lancé », a annoncé Daniel Goa.

  • MEDIAS ASSOCIÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS