Nord
  • De notre correspondant, Ivan Cotignola | Crée le 13.07.2019 à 04h25 | Mis à jour le 15.07.2019 à 15h43
    Imprimer
    Les gardes nature ont installé des filets de protection sur certains îlots du lagon Nord-Ouest. Photo I. C.
    NORD. En cette période de reproduction des espèces protégées, la province lance sa campagne annuelle de prévention et de sensibilisation auprès des usagers du lagon.

    Depuis la mi-mai, la province Nord a hissé des mâts de signalisation sur certains îlots du lagon nord-ouest, notamment ceux des communes de Koumac et de Bwapanu-Kaala-Gomen, afin d’informer les usagers du lagon que l’accès à ces îlots est temporairement limité car des espèces protégées sont en pleine période de reproduction.

    Cette campagne a pour objet de sensibiliser et d’inviter les usagers du lagon à adopter les bonnes pratiques pendant cette période critique qui se situe généralement de mai à septembre. Si, en arrivant sur un îlot, vous apercevez un grand mât jaune avec un drapeau rouge, vous devez rester éloigné et ne pas débarquer. Si vous voyez des filets de protection, vous devez vous tenir à distance et ne pas les franchir. Il est de plus recommandé de ne pas amener de chien sur un îlot. D’une façon générale, cette campagne cible en priorité la population du Nord-Ouest afin qu’elle adopte ces bons réflexes ainsi que toutes les personnes susceptibles de se rendre en bateau sur les îlots sur lesquels niche la Sterne néréis.

    Les opérations de communication et le renforcement des campagnes de surveillance menées depuis un an semblent porter leurs fruits. Les gardes nature ont en effet constaté, lors de leur dernière prospection du 19 juin que, pour la première fois depuis dix ans, ils n’avaient pas observé autant de juvéniles volants.

    Mât photographique

    A l’issue d’un dernier comptage, des oiseaux ont été observés sur cinq îlots. Les colonies les plus importantes sont actuellement sur les îlots Cayao, Magone et Pouh (109 adultes au total). Elles mènent leur reproduction de façon optimale avec trente-cinq naissances comptabilisées au 19 juin.

    Cayao : 37 adultes et 4 poussins. Présence d’un mât hissé plus présence de filets, Magone : 18 adultes et 19 poussins dont 16 juvéniles volant. Présence d’un mât hissé ainsi que de filets. Pouh : 54 adultes et 12 poussins.

    Présence de filets

    Il est à noter que, pour le comptage, dans certaines conditions, les gardes nature font usage d’un mât photographique.

    Les habitants de Koumac et de Bwapanu-Kaala-Gomen semblent bien respecter les recommandations. Toutefois, la vigilance reste de mise, le moindre dérangement risquant de faire fuir les colonies et d’engendrer l’abandon des poussins. Une tentative d’installation de colonie a ainsi dernièrement échoué sur l’îlot Yan Dagouet, à cause d’un dérangement humain. Il faut un délai de quarante-sept à quarante-huit jours depuis la ponte de l’œuf jusqu’au stade juvénile volant - un stade considéré comme sécurisé - car le jeune devient suffisamment autonome.

    La Sterne néréis, un oiseau en danger d'extinction

    La Sterne néréis est un oiseau du Pacifique Sud-Ouest dont la sous-espèce « exsul » niche exclusivement en Nouvelle-Calédonie. Sa population a été estimée à deux cents couples reproducteurs. 80 % nichent sur les îlots du lagon Nord-Ouest et 20 % sur quelques îlots du Sud de la Grande Terre. Cet oiseau endémique, actuellement classé vulnérable, est en passe d’être classé « en danger d’extinction » par l’Union internationale pour la conservation de la Nature (IUCN), le dernier stade avant l’extinction définitive. L’année dernière, dans le cadre du projet BEST « Sterne néréis », cofinancé avec l’Union européenne, la province Nord a renforcé ses actions de suivi des colonies afin de comprendre le cycle de vie de ces oiseaux peu connus. Ces études ont évalué que le taux d’échec de la reproduction des néréis s’était élevé à 80 % pour la saison 2018. Le dérangement humain, parfois aggravé par la présence de chiens, a été le principal facteur de cet échec.

  • MEDIAS ASSOCIÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS