Nord
  • | Crée le 01.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 01.06.2019 à 04h25
    Imprimer

    Houaïlou. Les enfants de l’école primaire de Do-Néva ont invité dernièrement leurs parents pour leur présenter le résultat final de leur projet de classe. « Buenos dias », « Téna Koutou », « Shalom », « Ariké », « Kon nichiwa », ont dit, chacun leur tour, les élèves à l’accueil des parents dans leur classe selon le « bonjour » du pays qu’ils ont choisi de présenter : l’Espagne, la Nouvelle-Zélande, Israël, la Nouvelle-Calédonie ou le Japon.

    Ce projet a permis à la maîtresse, Lorenza Néporo, et à l’enseignante spécialisée, Sanima Hiagé, de mettre les élèves en situation d’un exposé afin que les enfants puissent s’exprimer devant un public.

    « Depuis deux mois, nous avons travaillé tout d’abord à partir du choix des enfants sur un sujet : un animal ou une fleur puis sur un pays », a raconté Sanima Hiagé. Les écoliers ont alors fait des recherches sur internet, puis ont trié et sélectionné les informations intéressantes. Et enfin, la partie la plus difficile, la présentation devant leurs camarades en classe de 6e. « Parler entre eux, les enfants savent le faire. Mais s’exprimer devant un public, c’est plus compliqué et l’élocution n’est pas forcément maîtrisée », a souligné l’enseignante spécialisée.

    « La maîtresse nous a demandé de choisir un totem d’abord. Moi j’ai choisi le chat parce que je les aime bien », a expliqué Kazuko, élève de CM2. « Et après, pour le pays, j’ai pris le Japon parce que mon prénom est japonais. J’ai appris plein de choses comme dire bonjour et au revoir. J’avais un peu honte au début, mais après j’étais bien contente de moi quand c’était fini ».

    Par ailleurs, l’art plastique leur a permis de réaliser une nappe de table avec des pochoirs. Et l’art culinaire leur a permis de réunir les parents.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS