Nord
  • De notre correspondant, I.C. | Crée le 28.02.2019 à 04h25 | Mis à jour le 28.02.2019 à 07h32
    Imprimer
    Les élèves ont fait leur rentrée lundi dans de bonnes conditions. Photos I.C.
    OUÉGOA. Les cent trente et un élèves du collège ont effectué leur rentrée lundi matin. Cette année sera marquée par quelques nouveautés et une équipe de vie scolaire renforcée d’un nouveau CPE.

    Lundi matin, élèves, parents et personnel étaient heureux de se retrouver au collège de Ouégoa. « Cette rentrée a été réussie car le personnel n’a pas hésité à venir bénévolement quand l’établissement était fermé pour compenser les cinq intrusions subies en janvier. Douze classes ont été visitées, le CDI incendié. De plus, le cyclone Oma a fait quelques dégâts. L’établissement était en ordre de marche à l'exception de trois salles interdites d’accès que nous avons protégées – le CDI, la salle de réunion et le foyer des élèves », résume Manuel Vermaut, le directeur du collège. Après l’appel par les professeurs principaux, les parents ont accompagné leurs enfants en classe jusqu’à la récréation. « Ensuite, ils avaient le choix de venir en salle de réunion pour connaître le fonctionnement du collège tandis que les autres pouvaient retourner en classe avec leur enfant », ajoute le directeur. Enseignants et parents sont restés ensemble jusqu’à 11 h 30. L’après-midi, les élèves sont restés en classe avec leur professeur principal, tandis que le directeur et le conseiller principal d’éducation faisaient un point de rentrée sur les notions de travail et de respect avec les élèves. « Cette rentrée est marquée par la réforme du collège et donc par un enseignement et une évaluation par compétences », poursuit le directeur.

    « Nous nous sommes aperçus qu’en termes de lisibilité, les codes en noir et blanc n’étaient pas parlants. Nous avons fait le choix cette année de livrer à la fin du premier trimestre des bulletins en couleur qui montrent mieux la progression de l’élève et sont beaucoup plus lisibles pour les parents », reconnaît Manuel Vermaut.

    Cette année, les élèves de sixième auront une évaluation au mois de mars en français et en mathématiques.

    Devoirs faits au collège

    « Nous allons croiser cette évaluation diagnostic avec des évaluations par compétences réalisées par les professeurs et une opération de tests en lecture et en mathématiques pour repérer les élèves les plus fragiles. Cela va nous permettre d’optimiser les modalités d’aides à travers l’accompagnement personnalisé et pour la répartition de ces élèves, le soir, lors des devoirs faits au collège », commente le directeur. Ces devoirs faits au collège existent depuis deux ans à Ouégoa. C’est un point qui est plébiscité par les familles, l’objectif étant la réussite des élèves. Ce dispositif met en oeuvre les lundi, mardi et jeudi, trois professeurs et un personnel accompagnement éducatif, de 16 heures à 17 heures. Dernière nouveauté, l’équipe de vie scolaire est renforcée d’un nouveau CPE qui va reprendre le conseil de vie collégienne lancé en 2018.

    Les internes de retour en toute sérénité

    L’accompagnement scolaire sera une des priorités de l’année à l’internat.

     

    Une soixantaine d’élèves sur 93 dont 45 filles ont fait leur rentrée, dans de bonnes conditions, dimanche soir. Lundi matin, c’était au tour des 33 autres de rejoindre l’établissement.

    « Cette rentrée s’est bien passée. Le cyclone Oma n’a occasionné aucun dégât. Les effectifs sont en légère augmentation. Il y avait un peu moins de parents que d’habitude. J’étais quelque peu déçu. Des élèves de sixième sont même rentrés sans être accompagnés de leurs parents », souligne Alex Goapana, le directeur.

    L’ensemble du personnel est à son poste. Un adjoint d’éducation et un surveillant d’éducation et six remplaçants prennent en charge les élèves pensionnaires en dehors des cours.

    Le personnel travaillera, dans le cadre du projet éducatif de l’internat, sur l’accompagnement à la scolarité, avec les élèves « Le travail effectué avec les élèves de troisième est satisfaisant au regard des résultats au brevet », se réjouit le directeur. Le personnel en cuisine est complet. « Nous avons des projets d’amélioration des repas avec des produits locaux », augure Alex Goapana.

    Un seul service est mis en place pour le déjeuner des 93 internes et de la vingtaine de demi-pensionnaires. Cinq agents de cuisine dont deux en salle assurent également les cent quarante repas à l’école publique du village qui sont transportésdans des norvégiennes par un prestataire de service.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS