Nouvelle Calédonie
  • | Crée le 19.03.2019 à 04h25 | Mis à jour le 19.03.2019 à 04h25
    Imprimer

    Après l’annonce de la feuille de route de la province Sud pour accompagner les fabricants et les consommateurs vers la fin progressive du plastique à usage unique (dès le 1er août), l’Alliance citoyenne pour la transition démocratique écologique, solidaire (ACT) s’est fendue d’un communiqué taxant cette loi du pays de « marketing politique onéreux ». Selon ACT, cette réglementation ne concernera « au mieux » que 5 % des plastiques des déchets calédoniens, puisqu’elle ne comprend pas les bouteilles, les flacons, les objets de ménage et d’hygiène, les équipements automobiles, jouets, les filets de pêche, etc.

    Dénonçant un « texte mal ficelé », Martine Cornaille, la responsable du mouvement, déplore que soient prévus « des sacs recyclables sans filière de recyclage. ACT vise le zéro plastique au travers de l’adaptation de la réglementation et de la fiscalité, ainsi que le développement de l’éducation à la réduction. »

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS