Nouvelle Calédonie
  • C.R. | Crée le 27.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 17.05.2019 à 11h13
    Imprimer

    Environnement. C'était en novembre 2018, à Bali, lors du sommet international Our Ocean. Après la mise en réserve de l'essentiel des récifs du parc de la mer de Corail, le président du gouvernement, Philippe Germain, avait fixé le cap pour 2019 : « Attribuer un statut de protection élevée à la fosse de subduction présente dans le parc, à ses monts sous-marins et aux îles Walpole, Matthew and Hunter ». « Un engagement pris au nom de la Calédonie, et qui doit être tenu », a rappelé, jeudi, Christophe Chevillon, le directeur local de l'ONG Pew Bertarelli Ocean Legacy. Ces zones d'intérêts scientifiques représentent entre 200 000 et 400 000 km² d'espaces protégés supplémentaires pour un parc qui couvre au total 1,3 million de km². Et si leur classement a été inscrit au calendrier de travail du comité de gestion du parc en début d'année, « rien de concret ne s'est passé depuis ». L'ONG américaine le sait : les discussions au sein du comité, avec les pêcheurs notamment, peuvent prendre du temps sur ce genre de sujet. « Mais il faut les lancer. Notre fil rouge, c'est l'objectif de 30 % d'aire marine protégée, nécessaires pour sauver la biodiversité et sauver l'économie de la mer, reprend le responsable. Aujourd'hui, dans le parc, on est à un peu plus de 2 %. Ces nouvelles réserves sont donc capitales ».


    Journée de l’océan

    Avec le départ annoncé de Philippe Germain, et les provinciales dans deux semaines, le message s'adresse aux élus et aux candidats de tous bords. Mais Pew compte aussi renforcer sa communication auprès des Calédoniens. Le samedi 8 juin, elle relaiera pour la seconde fois la Journée mondiale des océans sur l’île aux Canards. Stands associatifs, animations sur terre et en mer, spectacles pour les enfants et les adultes, jeux-rallye, demi-finale des trophées bleus, dont les inscriptions sont ouvertes… L'événement avait attiré plus de 1 000 personnes l'année dernière. Il reste gratuit, mais il faudra cette fois s’inscrire sur le site e-ticket.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS