Nouvelle Calédonie
  • J.-A.G.-L. | Crée le 25.03.2019 à 04h25 | Mis à jour le 25.03.2019 à 07h11
    Imprimer
    Le simulateur de choc est censé faire comprendre aux automobilistes l’importance de porter la ceinture de sécurité. J.-A. G.-L.

    SÉCURITÉ. Ils étaient 138 automobilistes à participer à un stage de sensibilisation à la sécurité routière à l’école de police de Normandie, samedi. Tous ont été récemment contrôlés sur la route par les forces de l’ordre (dépassement de vitesse, non-port de la ceinture, portable au volant…). Les contrevenants avaient le choix : payer l’amende ou participer à deux heures d’ateliers de prévention aux dangers de la route. « J’ai été contrôlée pour la vitesse. Je roule toujours vite, ce stage m’a fait réfléchir », explique Yen après avoir essayé un parcours d’obstacles munie de lunettes de simulation d'alcoolémie. Plus loin, Élodie a testé le simulateur de choc. « C’est bien de faire ces rappels à l’ordre, il faudrait que ces stages soient proposés plus souvent », témoigne la jeune femme flashée à 66 km/h au lieu de 50 devant Saint-Louis. « Il ne faut pas être hypocrite non plus, poursuit-elle. On est aussi là parce que ça nous a permis d’économiser de l’argent ». Sensibiliser plutôt que de taper au portefeuille sans aucun message de prévention, c’est tout l’objectif de l’opération « Carton jaune » qui sera renouvelée. Élodie l’assure, « je vais faire plus attention ».

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS