Nouvelle Calédonie
  • G.C. | Crée le 05.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 05.04.2019 à 07h27
    Imprimer
    Jean-Louis d’Anglebermes (UC-FLNKS), vice-président du gouvernement, hier matin au Congrès. Photo G.C.

    POLITIQUE. La commission permanente du Congrès a approuvé hier la convention cadre qui promet la création d'une troisième implantation du Régiment du service militaire adapté (RSMA) en Calédonie, à Bourail. Le texte liera l'État, la Nouvelle-Calédonie et le GIEP-NC* pour une durée de 25 ans. Au sein de l'assemblée, pas de débat : le RSMA a fait ses preuves, c'est même « l'outil de formation et d'insertion le plus efficace » du pays, selon Philippe Michel (Calédonie ensemble), président de la province Sud. Mais le RSMA n’accepte pas tous les candidats et de nombreux Calédoniens restent encore sur le bord de la route. La nouvelle compagnie devra « aller chercher » des personnes âgées de 17 ans ou moins qui sont « encore plus éloignées » de l'emploi, lance Jean-Louis d'Anglebermes (UC), vice-président du gouvernement. Pour favoriser la « mixité sociale », le RSMA s'installera sur le site de l'EFPA de Bourail. Les 80 volontaires côtoieront donc les stagiaires de la formation professionnelle, et les militaires vivront avec des civils.

    * Groupement d’intérêt public pour l’insertion et l’évolution professionnelles.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS