Sports
  • Anthony Fillet | Crée le 23.02.2019 à 04h25 | Mis à jour le 23.02.2019 à 04h25
    Imprimer
    Ashley, 18 ans, 11e des Mondiaux cadets en 2017 au Kenya et 9e des Mondiaux juniors en 2018 en Finlande, vise un 2e titre juniors français, puis en juillet, en Suède, un 1er sacre européen en U20.Photo Sandra Lambrani
    Athlétisme. Un an, jour pour jour, après être devenue championne de France juniors en salle, la lanceuse de poids calédonienne remettra la nuit prochaine son titre en jeu, à Liévin. A priori, une formalité.

    La championne de France seniors peut-elle être battue chez les juniors ? C'est la question du week-end pour Ashley Bologna. « Non, là, sérieux, hormis ne pas y aller, il n'y a pas de risque », avance sa coach, Sandra Lambrani.

    Titrée dimanche matin chez les grandes avec, dès son premier essai, un jet à 16,78 m, nouveau record personnel et nouveau record de France juniors, la licenciée de l'Etoile filante du Mont-Dore semble hors de portée des autres athlètes. « La principale concurrente d’Ashley sera aux lancers longs, à Salon-de-Provence, car elle est aussi internationale au disque, donc elle a dû faire un choix », précise l'entraîneur.


    Quatre mètres de marge sur ses concurrentes

    Cette concurrente, c'est Amanda N'Gandu-Ntumba : le week-end dernier, elle aussi a amélioré son record personnel (14,80 m). La Calédonienne partait néanmoins favorite. En l’absence d’Amanda, Ashley l'est encore davantage, puisqu'aucune de ses 11 adversaires pour le titre juniors n'a déjà fait retomber le poids de 4 kg à plus de 13 m. Le fossé est immense (quasiment 4 m) par rapport à son récent record.

    Il n'en reste pas moins qu'une compétition n'est jamais gagnée d'avance. Cinq mois après son titre hivernal en 15,43 m à Val-de-Reuil, « H » n'avait ainsi pas réussi à confirmer aux championnats de France juniors en plein air, en juillet à Bondoufle, toujours en région parisienne : diminuée par des douleurs dentaires, l'empêchant notamment de prendre de l'élan avant de lancer, elle avait dû se contenter de la 4e place (14 m). Le titre s'était gagné 65 cm plus loin (14,65 m), avec élan !

    Ne pas perdre sa fraîcheur

    Ashley Bologna, junior 2e année (il y en aura une dernière avant de passer en espoirs), a traversé ces derniers jours la Métropole, montant de Miramas, près de Marseille, jusqu'à Liévin, dans le Nord, où se déroulera le concours la nuit prochaine : premier des six jets à partir de 1 heure.

    « Cette semaine, c’était place à la récupération pour arriver avec de la fraîcheur, et à la préparation avec du travail technique, du réglage », confie Sandra Lambrani.

    Après ce probable deuxième titre national juniors, venant s'ajoutant à son premier chez les seniors, Ashley Bologna filera en Italie pour un match international. Sa participation, la semaine suivante, à la Coupe d’Europe hivernale des lancers, en Slovaquie, avant son retour en Calédonie, est quant à elle toujours en attente de confirmation. Là encore, l'issue laisse peu de place au doute.

    anthony.fillet@lnc.nc

    Savoir +

    Ashley détient le record de France juniors (16,78 m) mais reste loin du record de France séniors (Manfredi en 18,69 m) et du record du monde seniors (Lisovskaya en 22,63 m).

    Deux autres Calédoniennes, Lesly Filituulaga et Marie-Louise Tuaula, 15 ans, seront la nuit prochaine aux championnats de France hivernaux de lancers longs, à Salon-de-Provence. La première, désormais entraînée par Paul Poaniewa, s’alignera au disque (1 kg) avec la 3e performance de l’année chez les cadettes : 41,62 m. Elle lancera également le javelot (500 g), engin qu’elle a envoyé à 39,91 m cette année. Marie-Louise, coachée par Sandra Lambrani à Boulari, l’accompagnera, elle qui s’est qualifiée avec 37,65 m.

    Le sénior Tomasi Toto, 20 ans, aurait lui pu être au marteau (7,2 kg) puisqu’en début de mois il a lancé à 58,15 m, son record, mais, avec le travail, se déplacer était compliqué.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS