Sports
  • Anthony Fillet / anthony.fillet@lnc.nc | Crée le 22.02.2019 à 04h25 | Mis à jour le 22.02.2019 à 09h22
    Imprimer
    L’air suffocant de Dubaï ? Pas du tout ! « Pour le moment, étrangement il fait plus frais qu’à Nouméa », sourit le Calédonien Nicolas Brignone. Photo D.R.

    ATHLÉTISME. Il avait commencé l’année en étant rapide sur les pistes, notamment celle de Canberra où il a amélioré deux records personnels (26’’99 sur 200 m et 50’’75 sur 400 m). Il avait enchaîné en prenant la 6e place sur une course de 10 km dans les rues de Sydney, établissant au passage sa nouvelle marque de référence sur la distance : 25 minutes et 24 secondes.

    Le Calédonien, 29 ans et quadruple champion d’Europe l’an passé à Berlin, poursuit son prometteur début de saison : il a terminé hier un meeting international à Sharjah, aux Émirats arabes unis, avec 3 médailles autour du cou. De l’argent « sur 200 m et 400 m ». Et du « bronze sur 800 m ». Plus une 4e place « sur le 100 m », détaille l’athlète en fauteuil. « Je ne suis pas vraiment content des performances, j’ai complètement foiré mon 100 m… Bon, après, c’était ma première course et ça faisait une semaine que je n’avais pas touché au fauteuil de course, dû à mon déplacement à Paris pour le boulot », relativise Nicolas. « Sur les autres distances, les chronomètres ne sont pas super : la piste était neuve et il y avait beaucoup de vent, donc j’ai joué la place. Ça devrait aller mieux sur le Grand Prix de Dubaï, qui commence lundi. » Entre ces deux compétitions, il y aura un stage avec l’équipe de France d’athlétisme handisport.

    Nicolas Brignone a été rejoint sur place hier par Pierre Fairbank et leur entraîneur commun au Pôle France à Nouméa, Olivier Deniaud.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS