Sports
  • AFP | Crée le 09.05.2019 à 04h25 | Mis à jour le 09.05.2019 à 04h25
    Imprimer
    Tenant du titre, le Kényan Geoffrey Kirui devrait tout de même être au départ. Photo AFP

    Athlétisme. Sa Fédération l’a annoncé mardi soir : le Kenya se présentera aux Mondiaux d'athlétisme au Qatar (27 septembre-6 octobre) sans le détenteur du record du monde Eliud Kipchoge (2 h 01’39 à Berlin en 2018) ni plusieurs de ses meilleurs marathoniens et marathoniennes. Maître de la discipline (11 victoires en 12 marathons), Eliud Kipchoge avait déjà indiqué qu'il n’irait pas à Doha : il prépare à la place une nouvelle tentative pour courir les 42,195 km en moins de deux heures, qui devrait avoir lieu à l’automne. Il avait déjà réalisé 2 heures et 25 secondes à Monza (Italie) en 2017 lors d'un marathon non officiel financé par son sponsor. L'équipe masculine sera menée par le champion du monde en titre Geoffrey Kirui (26 ans) et le double vainqueur du marathon de Paris Paul Lonyangata (26 ans) : une sélection qui laisse sur le carreau les cinq meilleurs Kényans au classement mondial de la discipline.


    Pas assez rémunérateur

    Même constat chez les femmes avec les absences de la récente vainqueure du marathon de Londres Brigid Kosgei (25 ans, numéro 2 mondiale) et de Vivian Cheruiyot (numéro 4), même si la numéro 1 Ruth Chepngetich (24 ans) et la double championne du monde (2011, 2013) Edna Kiplagat (39 ans) font partie de la liste.

    Plusieurs des meilleurs coureurs de la planète manqueront le marathon des Mondiaux, couru dans des conditions annoncées difficiles (départ à minuit, température très élevée) et surtout à l'automne, à une date proche de certaines des courses les plus rémunératrices de l'année : le marathon de Chicago le 13 octobre, celui de New York le 3 novembre...

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS