Sports
  • MRB | Crée le 15.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 08.07.2019 à 13h01
    Imprimer
    Hooriya, ici avec le jockey Julien Magniez et Nadir Boufenèche, tentera de remporter une quatrième victoire en autant de courses aujourd’hui à Boulouparis. Photo Archives LNC MRB

    Hippisme. C’était un peu la surprise il y a deux semaines à Téné. Lors la classique de la Mairie de Bourail, Hooriya avait été laissée au repos après trois sorties et autant de succès.

    Cette après-midi, à l’hippodrome Devaud-Mercier, la jument australienne de l’écurie de Nadir Boufenèche se lancera donc sur le Grand prix de Boulouparis (15 h 50) avec la ferme intention de garder son invincibilité. Une course de 2 200 m, dotée d’1,5 million de francs, qui aura des airs de répétition pour le Grand prix du Gouvernement qui viendra clore la saison le soir du 19 octobre prochain à Nouméa. L’an dernier, la monture de Nessadiou n’avait pas réussi à s’imposer malgré une belle domination le reste de la saison. C’était Lady Effort qui avait écrasé la course, deux longueurs devant Hooriya. Mais pour le moment, la jument de l’écurie Creugnet n’a pas réussi à prendre le meilleur sur sa rivale cette année. Elle compte une victoire, mais c’était justement il y a deux semaines à Bourail, sans Hooriya.

    Sept autres courses sont au programme aujourd’hui dès 10 h 30. Parmi elles, deux autres classiques, classées C3 cette fois (un million de francs de dotation). La première, le Prix PMU/province Sud. Un sprint de 1 090 m ouvert à toutes les montures de plus de trois ans. Là aussi, c’est une jument de chez Nadir Boufenèche qui sera ultrafavorite : Skirting, quatre courses, quatre victoires depuis le début de la saison.

    Le Prix Jean-Yves Lacrose aura lieu, lui, à 15 h 20. Course de 1 450 m pour les chevaux locaux de plus de trois ans, elle verra Sweet’as faire sa rentrée. L’hongre de Sarraméa retrouve Gaylord Beaunez, son jockey attitré.

     

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS