fbpx
    Nouvelle Calédonie
  • Jean-Alexis Gallien-Lamarche | Crée le 10.12.2020 à 07h45 | Mis à jour le 10.12.2020 à 21h35
    Imprimer
    La mobilisation de l’Ican et du collectif Usine du sud = usine pays se poursuit avec de nombreux barrages. Photo Thierry Perron
    Le point sur la mobilisation, les blocages routiers et perturbations signalées ce jeudi au pays, conséquences de la mobilisation que suscite le rachat de l'usine de nickel du Sud. 

    20h30. Le Haut-commissariat vient de signer un arrêté visant à restreindre la vente, le transport et la consommation d'alcool du vendredi 11 décembre à partir de 6 heures jusqu'au dimanche 13 décembre 2020 à minuit.

    20h. La ville du Mont-Dore confirme la mise en place d'une circulation alternée entre Thabor et La Coulée de 5 heures à 18 heures ce vendredi ainsi que le nettoyage de la RT1.

    18h50. Le bateau qui ramenait les salariés évacués de l'usine du Sud est arrivé à Nouméa. 

    18h30. Les représentants du barrage au sud de Bourail ont été reçus par le maire. Ils se sont engagés à enlever leur barrage dès ce soir, en attendant que ceux du nord fassent de même.

    "Chacun pourra continuer sa manifestation au bord de la route, sans entraver la circulation routière", indique le communiqué.

    Un dialogue est en cours avec les représentants du barrage du nord.

    18h. La sortie nord de La Foa semble bloquée. Col de la Pirogue, les barrages sont filtrants. 

    17h40. La Province Sud dénonce des "actes inqualifiables" qui "pourraient avoir des conséquences dramatiques sur les populations avoisinantes, sur l'environnement du Grand Sud et pourraient remettre en question les 3 000 emplois directement liés à l'activité de l'usine". Et "en appelle une nouvelle fois au dialogue et au sens des responsabilités de chacun".

    17h35. Les trois chefferies de Saint-Louis, Mont-Dore et l'île Ouen annoncent une levée du blocage de Saint-Louis demain de 5h à 18h, afin de permettre aux habitants de se réapprovisionner (circulation alternée).

    17h30. Le ministre des Outre-mer s'exprimera sur les ondes de Calédonia ce vendredi à 8h.

    17h15. La commune de Païta annonce que les écoles publiques resteront fermées ce vendredi.

    17h. Dans un communiqué, le haussariat indique que le complexe industriel de Vale est désormais " tenu " par les gendarmes. L'usine a été évacuée. 

    16h35. Tous les vols internationaux de passagers, en provenance et en partance de Nouvelle-Calédonie sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

    15h35. Dans un communiqué daté de ce jeudi, 10h30, le collectif « Usine du Sud = usine pays » « rappelle que sa mobilisation sur le terrain ne vise qu’un seul objectif ; celui de clarifier les véritables enjeux autour de ce dossier et ce à quelques jours du départ de Vale, annoncé au 31 décembre. »

    Le collectif dénonce le fait que « le projet “Prony Ressources" qui compile intérêts privés et incompétence industrielle a été choisi pour réaliser l’opération » et confirme « que nous ne voulons pas de Trafigura chez nous ». Avant de s’inquiéter de la sauvegarde des emplois et des conséquences environnementales du projet Trafigura.

    Le communiqué dans son intégralité :


    Communiqué de presse du collectif « Usine du Sud = usine pays », en date du jeudi 10 décembre 2020, à 10h30. Capture d'écran

    15h25. Point de la gendarmerie à 14h45 : " Le rond-point de La Conception libre et la VDE en cours de nettoyage à 14h45. Restez prudents si vous circulez dans ce secteur. "

    15h15. Selon nos informations, la direction de Vale NC procède actuellement à une évacuation du complexe industriel de Prony. Tous les détails ici.

    14h30. Des gendarmes sécurisent la circulation sur la VDE, à proximité du rond-point de La Conception.


    Des gendarmes qui sécurisent la voix express n°2 à proximité du rond-point de La Conception. Photo Brice Bacquet

    Des objets divers jonchent encore la chaussée.


    Des gendarmes qui sécurisent la voix express n°2 à proximité du rond-point de La Conception. Photo Brice Bacquet

    14h05. La police bloque la chaussée au niveau de la sortie Zone industrielle de Yahoué sur la VDE.
    Par ailleurs, les anti Trafigura bloquent totalement l’accès au rond-point du magasin Leader Price de Robinson avec des pierres et une branches.


    L’avenue des Deux-Baies à proximité du rond-point du Leader Price de Robinson. Photo Brice Bacquet

    Un feu s’est déclaré derrière le magasin Nouméa Pas cher et le Leader Price. Les pompiers sont en intervention.


    Un du de brousses s’est déclaré à l’arrière des enseignes Nouméa pas cher et Leader Price. Photo Brice Bacquet

    13h25. La circulation sur la RP1 au niveau de La Conception est fermée dans les deux sens à partir du rond-point de la station Total de Robinson, indique la mairie du Mont-Dore.
    Par ailleurs, et à la suite à certaines perturbations sur la RP1, toujours au niveau de La Conception, la navette terrestre du minibus est suspendue. Les gens sont invités pour l’heure à prendre leurs dispositions s’ils veulent se rendre au delà de la Conception.

    13h15. Les trois barrages loyalistes situés à proximité de la sortie au sud du village de Bourail « filtrent » les véhicules. Selon nos informations, lorsque les personnes sur les barrages se rendent comptent que la file des voitures bloquées est trop longue, ils en laissent passer un certain nombre.


    Barrage à Nessadiou, ce jeudi matin. Photo Catherine Memin

    13h02. Du côté de la Conception, les forces de l’ordre tentent actuellement de repousser les manifestants. Environ vingt gendarmes affrontent une cinquantaine de personnes.

    11h54. À Bourail, la route de Téné est bloquée, après le pont, par les anti-manifestation. Pour l’heure, impossible de rentrer dans le village quand on vient du sud. Par précaution, le magasin Leader Price et le commerce voisin ont baissé les rideaux vers 11h.

    Ils intensifient leur action en réaction à la persistance du barrage filtrant du collectif « Usine du sud = usine pays » et de l’Ican au nord de la commune.

    10h41. La route territoriale 1 (RT1) est bloquée au niveau de La Néra, à Bourail. Des camions barrent la voie, 168 km avant Nouméa.


    Des camions bloquent la RT1 au niveau de Bourail. DR

    10h30. Le syndicat patronal soutient l’accord signé entre le consortium mené par Trafigura et Vale pour l’usine Sud. Il espère que le projet sauvera les "3 000 emplois directs et ceux des sous-traitants".

    10h01. Le Rassemblement démocratique océanien incite "ses militants et les autres communautés" à se mobiliser contre le rachat de Vale par Trafigura et Prony ressource.

    09h30. Le haut-commissariat informe qu’un numéro d’information (26.63.26) pour les usagers de la route a établi depuis ce jeudi, 9 heures.

    « Afin de répondre aux usagers de la route qui s’interrogent sur les conditions de circulation, le haut-commissariat a mis en place une cellule d’information au public depuis 9 heures, joignable au 26.63.26. Ce numéro est accessible de 9 heures à 18 heures en continu ».

    Sébastien Lecornu : « Pour construire le dialogue, j’ai échangé, cette nuit avec les responsables politiques calédoniens. Concernant l’usine du Sud : l’État est au rendez-vous et se bat pour la sauver, 3 000 emplois sont en jeu. »

    08h45. La présidente du MNIS (Mouvement nationaliste, indépendantiste et souverainiste) demande « aux élus soucieux de faire exister cette vision nationaliste pays » de renverser le gouvernement « en démissionnant et de mettre en oeuvre un gouvernement nationaliste de transition pour gérer les affaires courantes, geler les décisions clivantes et préparer une nouvelle campagne de propositions statutaires avec l’État ».

    Muneiko Haocas, qui appelle « au calme et à un retour rapide à une solution démocratique », souhaite que les élus se réunissent « autour d’une table hors Leprédour et de parler d’une seule voix face à l’État pour organiser de nouvelles élections statutaires hors référendum pour élire une assemblée qui deviendra constituante ou locale ».

    08h35. Un incendie de la Serpentine est à signaler dans la nuit de mercredi à jeudi, peu avant minuit.

    Environ 1,5 kilomètre de bande du convoyeur du centre minier de Kouaoua, bloqué depuis le 2 décembre dernier, a été brûlé. « Nous ne déplorons aucun blessé », souligne la SLN. Conséquence, l’installation est hors d’état de marche.

    « Nous dénonçons cette nouvelle attaque contre le centre minier de Kouaoua qui impacte directement plus de 300 emplois, et ce seulement cinq mois après que la reprise d’activité sur ce site ait été rendue possible par un dialogue intense et des engagements de l’ensemble des parties prenantes », peut-on lire sur un communiqué.

    La SLN déclare également que cet incendie « aggrave la situation critique de l’entreprise », « par ailleurs mise à mal par le blocage de l’ensemble des centres miniers que nous subissons depuis plusieurs jours maintenant ».

    08h20. Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer, a pris la parole sur le « dossier calédonien » au cours des questions d’actualité au gouvernement, devant le Sénat.

    « Pour construire le dialogue, j’ai échangé, cette nuit avec les responsables politiques calédoniens. Concernant l’usine du Sud : l’État est au rendez-vous et se bat pour la sauver, 3 000 emplois sont en jeu », a-t-il déclaré.

    08h20. Le service abonnement des Nouvelles calédoniennes informe qu’en raison des différents blocages sur les communes du Mont-Dore, Dumbéa et Païta, certains quartiers n’ont pas pu être livrés cette nuit.

    Les quartiers concernés sont : Boulari, Robinson, Conception, Saint-Michel, La Coulée, Vallon-Dore, Mont-Dore Sud, Savannah, Savannah sur mer, Koé, Nakutakoin et Val Suzon.

    Nous vous invitons à suivre l’actualité et à consulter le journal en version numérique à partir de notre site internet www.lnc.nc et application "LNC et ses magazines" à partir de vos informations de connexion (accès gratuit). Nous nous excusons et vous remercions par avance de votre compréhension.

    08h10. La mairie du Mont-Dore informe que les établissements scolaires dans la partie sud de la commune seront fermés ce jeudi, toute la journée, « en raison des exactions et des blocages ». Une décision qui concerne toutes les écoles et groupes scolaires de La Rizière à Plum, ainsi que le collège de Plum. Le lycée du Mont-Dore restera lui aussi fermé.

    08 heures. L’Union syndicale des travailleurs kanaks et des exploités (USTKE) a lancé, ce jeudi, une grève générale dans le secteur privé interprofessionnel qui « s’interroge sur les vraies raisons qui ont conduit à cette prise d’initiative » face à « la situation que vient de créer le groupe Vale en validant l’offre du consortium Prony Resources soutenue par l’État français, la présidente de la province Sud Sonia Backès et le PDG actuel de Vale NC, Antonin Beurrier ».

    « Il est à noter le rôle de premier plan qu’a joué l’État français et sa diplomatie dans le retrait du partenaire de la Sofinor, l’industriel coréen Korea Zinc. De ce fait, cette décision prive l’usine de Goro d’un véritable industriel maîtrisant le procédé hydrométallurgie et la chimie, ce que le plan B en voie de finalisation par la Sofinor est sur le point d’aboutir. Cette décision continuera à fragiliser la situation en termes de rentabilité de l’usine car le modèle économique sur lequel s’appuie Trafigura a pour objectif de s’arrêter au NHC et de prévoir la valorisation à l’extérieur. La variable d’ajustement pour boucher les trous s’appuiera sur les exportations, stratégie que l’USTKE a déjà fortement dénoncée, puisque là aussi, la valorisation de nos ressources naturelles se fera à l’extérieur au détriment des intérêts du pays », déclare le syndicat dans un communiqué.

    Conséquence de l’accord entre Vale et Prony Resources, « l’USTKE, consciente des enjeux liés aux emplois comme sur la préservation de l’environnement, appelle à nouveau à une grève générale dans le secteur privé et interprofessionnel de 24 heures prenant effet ce jeudi 10 décembre de 00 heure à minuit impliquant les nuits en amont et en aval pour les salariés exerçant en continu par équipes successives et alternantes. Le contexte créé par la décision de Vale nous oblige à la sérénité et au calme avec le recul nécessaire propice à la réflexion. Restons mobilisés, déterminés mais dans le calme ».

    07 heures. Au lendemain de l’annonce de la signature de l’accord entre Vale et Prony Resources pour l’usine du Sud, la mobilisation de l’Ican et du collectif « Usine pays » reste entière.

    - Au Mont-Dore, la RP1 est toujours bloquée à hauteur de la tribu de Saint-Louis. Des échauffourées ont, encore, éclaté, dans la nuit de mercredi à jeudi, entre les gendarmes et les manifestants. De multiples détonations de grenades lacrymogènes ont été entendues par les habitants du secteur, jusqu’à tard dans la nuit. Au niveau de la Conception, difficile de faire un état de situation précis. Pour l’heure, des débris jonchent à nouveau la route (carcasses, branchages, cailloux…) et il est demandé aux automobilistes d’éviter ce point compliqué. Des contre-barrages sont toujours tenus, notamment par des membres de l’association Citoyen mondorien, à La Coulée et à l’embranchement de la route de Yaté-Plum.

    - À Païta, les contre-manifestants se sont retirés de l’échangeur Nord depuis hier après-midi. Aucun évènement particulier n’est à signaler. La circulation sur la RP1 est rétablie. Un barrage filtrant est maintenu au col de la Pirogue. Là encore, les automobilistes doivent slalomer entre les carcasses de voitures.

    - À Bourail, la mairie prévient que la RT1 est ouverte à la circulation jusqu’à 8 heures. La circulation sera ensuite suspendue jusqu’à 9 heures, et rouvrira à 9 heures pour une heure. « Les transports scolaires sur zone sont toujours suspendus. Les véhicules prioritaires (ambulances, infirmiers, pompiers) sont autorisés à̀ passer. Ils considèrent également comme prioritaire les transports scolaires, les transports d’enfants et les camions de ravitaillement de carburant. L’ensemble des véhicules lourds ne peuvent circuler. Ils pourront le faire à̀ partir de midi. Il est demandé aux poids lourds d’attendre l’ouverture de la route sur la place Blidy dans le centre du village. Côté Rt1 à la sortie sud, la circulation est libre, la chaussée a été libérée des débris. La mobilisation est toujours présente sur le bas-côté », indique la municipalité.


    L’avenue des Deux-Baies à proximité du rond-point du Leader Price de Robinson. Photo Brice Bacquet

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS