Nouvelle Calédonie
  • Si le « oui » à l’indépendance l’emporte, l’accord de Nouméa sera caduc et un nouvel Etat sera proclamé. Mais si c’est le « non » qui est majoritaire, à quelles évolutions institutionnelles faut-il s’attendre ? Les trois provinces, le Congrès et le gouvernement resteront-ils inchangés ? Pas sûr. Tour d’horizon.
    ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     
  • VOS RÉACTIONS