fbpx
    Nouvelle Calédonie
  • Brice Bacquet, Lucille Courtot, Cécile Rubichon et Tomislav Govekar | Crée le 09.12.2020 à 05h30 | Mis à jour le 10.12.2020 à 09h40
    Imprimer
    A Païta, anti-Trafigura et contre-manifestants tiennent des barrages filtrants. Photo Brice Bacquet
    Le point sur les blocages routiers et perturbations signalés ce mercredi matin en Nouvelle-Calédonie. 

    15h10. Avec l'appui des services techniques de la mairie, les gendarmes participent au dégagement des carcasses et des obstacles présents sur le rond-point de La Conception, au Mont-Dore. Les militaires invitent à la prudence à l'approche du rond-point.

    Opération de dégagement des carcasses et obstacles présents sur le rond-point de La Conception, au Mont-Dore Source : Facebook Gendarmerie de Nouvelle-Calédonie

     

    Depuis plusieurs jours, des manifestations et barrages routiers sont organisés par les opposants à une éventuelle reprise de l’usine de nickel du sud par un consortium mené par Trafigura. Mardi soir, Harold Martin, ancien président du gouvernement et ancien maire de Païta, a appelé à mener des actions pour dire "stop" à ces blocages. À Païta et Mont-Dore, des contre-manifestants tiennent également des barrages filtrants.

    13h. Dans un communiqué, Vale NC annonce q'un accord ferme a été signé entre Vale et Prony Resources, le consortium mené par Trafigura. 

    12h15. Le Sénat coutumier appelle au calme et demande au Haut-commissariat de revenir sur sa décision d'écourter la quatorzaine de gendarmes sous certaines conditions. 

    12h05. Dans un communiqué, le gouvernement annonce l'activation d'une cellule d'urgence économique afin de répondre aux besoins des entreprises pénalisées par les blocages des derniers jours. Parallèlement, la Chambre de métiers et de l'artisanat en active une dédiée aux artisans.

    12h. "Au regard des troubles importants à l'ordre public générés ces derniers jours par le dossier de la vente de l'usine du Sud VALE NC", le Haut-commissaire de la République vient de signer un arrêté visant à interdire le port et le transport des armes.

    Le port et le transport d'armes, éléments d'armes, munitions et éléments de munitions de catégorie A, B, C et D sont interdits sur l'ensemble du territoire de la Nouvelle-Calédonie, à compter de ce mercredi 12 heures, jusqu'au dimanche 13 décembre à 12 heures.

    Toutes les armes à feu ou avec projectiles (fusils de chasse, ...) ainsi que les armes blanches telles que machettes, tamiocs, coupe-coupes, couteaux poignards, matraques, etc. sont concernées.

    Les armes qui seraient découvertes à l'occasion des contrôles mis en place par les forces de l'ordre feront l'objet de saisies judiciaires provisoires.

    11h50. Tous les sites miniers de la SLN sont bloqués par des manifestants sauf l'usine de Doniambo qui elle, tourne normalement. Toutefois, depuis deux jours, aucun minéralier n'a pu atteindre le site. Des sites miniers appartenant à d'autres compagnies sont également touchés. 

    11h. Les services des télécommunications sont à nouveau opérationnels sur la commune du Mont-Dore, annonce l'OPT. Suite au saccage et à l'incendie de l'agence de La Coulée cette nuit, les télécommunications mobiles et fixes avaient été mises hors service. Certaines agences sont fermées, dont celles du Mont-Dore.  

    10h30. À Païta, le barrage se desserre. Des habitants des tribus du littoral vont pouvoir passer pour aller faire leur course ou se rendre à une visite médicale. Les deux camps, anti-Trafigura et contre-manifestants, tiennent leur position.

    10h24. À La Foa, l'entrée de la transversale à Fonwhary serait totalement bloquée depuis 10 heures, ainsi que la sortie nord du village.

    10h20. L'association des citoyens mondoriens se prépare à un contre-barrage à La Coulée. Le président Florent Perrin a appelé tous les habitants venus au rassemblement ce matin à Vallon-Dore de le suivre.

    Des contre-barrages s'organisent à La Coulée après l'appel de l'association des citoyens mondoriens. Photo D.R.

     

     

    10h14. Dans le cadre de l'enquête diligentée par le commissariat de police de Nouméa des chefs de violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique, dégradations de biens en réunion et entrave à la circulation sur la voie publique, commis à Nouméa lundi 7 décembre, le parquet a décidé de procéder au deferement ce jour, de 15 personnes mises en cause, dont 14 personnes majeures et une personne mineure .

    S'agissant des majeurs, il sera procédé à des poursuites en comparution immédiate pour 6 mis en cause, au vu des antécédents judiciaires des intéressés comme de leur degré d'implication ; à la procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité concernant 8 mis en cause. Pour la personne mineure, des poursuites par voie de requête aux fins de mise en examen devant le juge des enfants seront mises en œuvre.

    10h. Rond point de La Conception : de très nombreux obstacles sur la route (pierres, roches, branchages, pailletés, carcasses). Circulation possible mais au ralenti. Plusieurs jeunes hommes et femmes encagoulés laissent passer les automobilistes mais tiennent le barrage.

    À Thabor, la situation est calme pour l'heure. Les gendarmes ont repoussé ce mercredi matin une cinquantaine d'assaillants. Les gendarmes ont été obligés de reculer puis de les repousser. Actuellement, les mobiles sont à Thabor.

    9h50. Des habitants de Boulouparis seraient en route pour reprendre le barrage de Païta aux contre-manifestants tandis que des contre-manifestants de Païta auraient installé un barrage à Tomo pour bloquer la route des anti-Trafigura. 

    9h30. Le Comité des sages appelle au calme dans un communiqué publié ce mercredi matin.

    9h23. Le gouvernement a pris la décision de fermer le lycée du Mont-Dore ce mercredi. Tous les examens qui y étaient prévus ce jour sont reportés à une date ultérieure. Les candidats peuvent contacter le lycée au 76.28.09 (service des examens).

    Les autres centres d’examen fonctionnent normalement. Les candidats sont attendus selon les horaires indiqués sur leur convocation.

    9h12. À Païta, les sapeurs-pompiers interviennent pour éteindre le feu de ce matin. Tandis qu'un autre groupe pro Sofinor vient de rejoindre les environs du pont depuis la route du Littoral. 

    A Païta, les sapeurs-pompiers sont arrivés pour éteindre les feux de ce matin. Photo Brice Bacquet

     

    9h05. Interrogé par les députés calédoniens, mardi après-midi, le Premier ministre Jean Castex a indiqué que " la priorité de l’État était de sauver les 3 000 emplois directs et indirects " de l’usine du Sud. Il a condamné " fermement " les troubles récents et rappelé que " depuis des années, l’État s’était massivement engagé, en mettant plus de 500 millions d’euros sur la table. Sur l’ensemble de la filière nickel, la Cour des Comptes a indiqué que le coût fiscal de l’État était de 730 000 euros par emploi en Nouvelle Calédonie. Si cela ne s’appelle pas de la solidarité nationale, alors je ne sais pas ce que c’est ! En nous devons en être fier ". Retrouvez plus d’informations à ce sujet en cliquant ici.

    9h. À Koumac, des carcasses de voitures et des pneus brûlés jonchent les bords de route au nord du village, à hauteur de la tribu de Pagou. Rien à signaler au sud du village, sur la RT1. À Paagouùène, pas de blocage sur le site minier de la SLN, mais un barrage filtrant est en place toute la journée sur la route provinciale 8, la voie d’accès à Paagoumène.

    8h45. À Païta, les discussions sont terminées. Les deux camps s’engagent à s’en tenir à des barrages filtrants.

    Les anti-Trafigura et les contre-manifestants, qui avaient repris le barrage de Païta ce mercredi, en plein discussion. Photo Brice Bacquet

     

    8h10. Willy Gatuhau, maire de Païta, et des représentants de la tribu N’Dé ont entamé des discussions.

    8h. Deux fourgons de gendarmes arrivent à Païta. Des contre-manifestants ont des armes blanches, une arme à feu a également été vue.

    7h27. À Païta, des "anti-blocages" et des membres de la tribu se font toujours face, d’un côté et de l’autre du pont de la sav express.

    Ce qu'il reste ce mercredi matin de la station Mobil de Mont-Dore, incendiée dans la nuit. Photo LNC

    Des feux de branchages se sont propagés à des talus à Païta. Photo Brice Bacquet

     

    7h11. L’Association Citoyen Mondorien appelle à se réunir à 10 heures, au wharf du Vallon-Dore, " pour une nouvelle action de rassemblement et de pression pour une intervention de 'État ainsi qu’un retour sur les informations que l’on collecte au fur et à mesure ".

    7h. Après l’incendie qui a ravagé la station Mobil de La Coulée, dans la nuit de mardi à mercredi, le responsable réagit : " Voici ce qu’il reste ce matin de notre outil de travail après cette nuit de pillage.

    Je ne comprends pas comment un site considéré comme stratégique par le Haussariat, dans une zone à problème bien connue, en période de tension croissante depuis des jours, ne s’est retrouvé gardé par seulement 4 gendarmes qui malheureusement ne pouvaient rien faire.

    Merci à eux et aux pompiers laissés à eux-mêmes dans cette zone de guérilla urbaine.

    Je pense très fortement à mes équipes, aux montdoriens et à toute la majorité des gens qui veulent que tout ça cesse une bonne fois pour toute.

    Que l’État, les responsables politiques et coutumiers prennent enfin leurs responsabilités. "

    Bourail - Province Sud - blocage au nord du village - militants Ican et collectif Usine du Sud = usine pays Photo N.B.

     

    6h45. " Le mot d’ordre est passé, nous sommes là pour nous défendre, on ne peut pas vivre dans la peur ", déclare le maire de Païta Willy Gatuhau. En face, les militants de la tribu veulent " faire monter la pression pour que le gouvernement les écoute sur l’affaire Valé - Trafigura ".

    6h20. Sur sa page Facebook, la ville de Mont-Dore précise que, partie nord de la commune, la voie de dégagement Est (VDE) est coupée à la circulation entre La Conception et Boulari, au niveau du rond-point de La Conception.

    Pour entrer et sortir du Mont-Dore, la circulation est possible par la RP1, entre les quartiers de La Conception et Pont-des-Français.

    Dans la partie sud de la commune, la RP1 est toujours coupée dans les deux sens de circulation entre Thabor et le rond-point de La Coulée.

    Le dispositif de navettes maritimes est reconduit aujourd’hui depuis 6 heures, entre le débarcadère du Vallon-Dore et la marina de Boulari, avec une priorité donnée aux urgences : personnes dialysées, personnes malades, personnels prioritaires.

    Pour rappel, un numéro vert est à disposition des Mondoriens, au 05 15.

    Des barrages sont également signalés à Tomo et Bouloupari.

    6h. À Païta, route du littoral, une dizaine de membres de la tribu tiennent un autre barrage en face des anti-bloqueurs. Plus tôt dans la nuit, un incendie s’est déclaré dans les environs. Ça brûle toujours malgré l’intervention des pompiers. Les talus en bord de route ont également été incendiés, conséquence de feux de branchages pas contrôlés. Des feux qui ont gêné la circulation cette nuit.

     

    La sortie nord de Païta est bloquée ce mercredi matin. Des contre-manifestants, réunis à l'appel d'Harold Martin sont sur place depuis 4h. Photo Brice Bacquet

     

     

    5h55. La sortie nord de Bourail est bloquée au niveau des trois routes ainsi que le col de la Pirogue au niveau de Saint-Laurent.

    Des habitants de Mont-Dore seraient privés de téléphone et de connexion internet suite à des dégradations ayant endommagé des infrastructures OPT.

    5h30. La sortie nord de Païta est bloquée. Les contre-manifestants, mobilisés à l’appel d’Harold Martin sont sur place depuis 4h.

    5h. Des barrages routiers sont signalés à Bourail et entre Bourail et Mont-Dore. Le journal n’a pas pu être distribué au nord de Païta en raison des blocages routiers.

     

    A Païta, des contre-manifestants réunis à l'appel d'Harold Martin sont sur place depuis 4h. Photo Brice Bacquet

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS