Nouvelle Calédonie
  • Charlie Réné | Crée le 10.09.2018 à 06h06 | Mis à jour le 10.09.2018 à 06h42
    Imprimer
    Yelena lors de son couronnement en fin de soirée, samedi. Photo Mathurin Derel

    ÉVÉNEMENT. Elle a 28 ans, elle mesure 1,83 m, elle est originaire de Canala, elle est hôtesse d’accueil dans l’hôtellerie et c’est la nouvelle Miss Papillon. Yelena Ouillemon a été élue au terme d’une soirée pleine d’ambiance au Dock socioculturel de Païta. Cette troisième édition - la première avait eu lieu en 2013, la seconde en 2015 - a attiré plus de 500 personnes d’après le comité, longtemps resté en sommeil. « Ça a été difficile à organiser mais on a trouvé un vrai parrain, et on a pu proposer cette nouvelle élection avec un nouveau format », explique Amour Taofifenua. Pourquoi Yelena l’a-t-elle emporté sur les sept autres candidates ? « Je crois qu’elle représente bien la petite "trans" posée, réfléchie, avec la tête sur les épaules, reprend la présidente du jury. Et puis elle a beaucoup d’élégance et peut-être un peu plus d’assurance que les autres concurrentes, qui étaient aussi très bien ».

    Show de présentation, humour au micro et défilés en « tenue végétale » maillot et ou robe de mariée, préparées par les concurrentes avec des couturiers calédoniens… « C’est du spectacle, mais le message qu’on veut faire passer depuis le début de Miss Papillon, c’est un message de tolérance, reprend Amour. On veut montrer aux gens que les "trans", ce ne sont pas des êtres étranges ou des objets sexuels, ce sont des filles intégrées, sympathiques ». Si c’est le jury qui a choisi la nouvelle Miss Papillon, le public a pu voter : il a décerné son prix à la Nouméénne Tyfany Gutugutulua. Kiara Mediara (La Foa) et Joanna Poroï (Nouméa) ont été élues première et deuxième dauphines. Parmi les prix, des bons d’achat pour la clinique Kamol, en Thaïlande, spécialisée dans la chirurgie cosmétique et plastique.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS